logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/21107/paris-veut-preserver-sa-faune-et-sa-flore/

ENVIRONNEMENT
Paris veut préserver sa faune et sa flore
Laurence Madoui | France | Publié le 19/03/2004

Les Bois de Boulogne et de Vincennes en zone Natura 2000 ? C’est, à moyen terme (c’est-à-dire après la reconquête de ces espaces fortement dégradés), l’objectif de la ville de Paris. La commune la plus dense et la plus minérale de France vient d’adhérer à la charte régionale de la biodiversité et des milieux naturels, adoptée fin 2003 par le conseil régional. Comme la cinquantaine de collectivités déjà signataires, elle bénéficiera de subventions (de 30 à 70 %) pour établir les inventaires faunistiques et floristiques et engager des programmes de gestion des milieux (le Conseil régional d’Ile de France a budgété environ 2 millions d’euros pour 2004).
La capitale héberge près de 1 300 espèces animales et plus 1 200 espèces de plantes sauvages. On y trouve même des espèces exotiques, comme l’écrevisse américaine ou la tortue de Floride, tandis que diverses orchidées poussent à Vincennes et Boulogne. Outre les bois, parcs et jardins, la ville dispose de « micro-espaces naturels » qui contribuent à la diversité biologique : cimetière du Père-Lachaise (le plus grand espace vert intra-muros), berges et de la Seine, ancienne voie ferrée de la Petite ceinture et autres friches ….