Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Les Calédoniens aux urnes dimanche pour les élections provinciales

Publié le 06/05/2004 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les électeurs de Nouvelle-Calédonie sont appelés aux urnes dimanche pour élire leurs représentants dans les trois provinces et au Congrès de l’archipel, au sein duquel le Rassemblement-UMP dispose depuis 1999 d’une majorité relative.

Cette élection intervient au terme du premier mandat du statut de l’accord de Nouméa, qui confère depuis 1998 à cet archipel du Pacifique sud une autonomie croissante devant aboutir entre 2014 et 2019 à un référendum sur l’indépendance.

Seules les personnes ayant participé au référendum sur l’accord de Nouméa en 1998 et celles ayant pu justifier de dix ans de résidence continue en Calédonie à la date du 9 mai 2004 pourront prendre part à ce scrutin.

Découpée en trois provinces, la Nouvelle-Calédonie compte 40 élus dans la province sud, la plus riche et la plus peuplée, actuellement dirigée par Jacques Lafleur, député UMP et président du Rassemblement-UMP, 22 dans la province du nord et 14 dans celle des îles Loyauté, toutes deux présidées par des indépendantistes du FLNKS (Front de Libération Nationale Kanak Socialiste). Sur ce total de 76 élus, 54 siégent également au Congrès.

Après ce scrutin, le Congrès élira à la proportionnelle les membres du gouvernement local, qui assure le pouvoir exécutif dans l’île.

L’enjeu de ce scrutin est important car au cours de ce deuxième mandat, les élus locaux pourront demander à l’Etat le transfert de nouvelles compétences tels que l’enseignement secondaire, le droit civil et commercial ou encore les principes directeurs de la propriété foncière.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Calédoniens aux urnes dimanche pour les élections provinciales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement