Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Pollution: un FIPOL-2 fin 2004

Publié le 12/05/2004 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les députés ont autorisé l’approbation de l’accord conclu en mai 2003 à Londres qui vise à la création d’un fonds international complémentaire d’indemnisation des dommages dus à la pollution par des hydrocarbures, dit Fipol-2. La création de ce fonds complémentaire, dont les fonds propres s’élèvent à près de 662 millions d’euros, a été décidée dans le cadre de l’Organisation maritime internationale (OMI), à la suite des graves difficultés d’indemnisation rencontrées après les naufrages de l’Erika, en 1999, et du Prestige, en 2002. Le premier Fipol ne permettait en effet, au moment de la signature de l’accord, que l’octroi de quelque 160 millions d’euros par sinistre, somme portée à 245 millions d’euros en novembre dernier. Au total, les deux fonds doivent donc permettre de porter l’indemnisation des victimes de marées noires à plus de 900 M EUR.
Actuellement, seuls le Danemark et la Norvège ont approuvé ce protocole à la convention créant le premier Fipol, alors que son entrée en vigueur est conditionnée à l’approbation de huit Etats. Selon la ministre déléguée aux Affaires européennes, Claudie Haigneré, « la majorité des Etats membres de l’Union européenne » l’auront approuvé « avant le 30 juin » et le Japon devrait le faire « au cours de l’été », ce qui devrait permettre l’entrée en vigueur de ce texte « avant la fin de l’année 2004 ».

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pollution: un FIPOL-2 fin 2004

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement