logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/2090/service-minimum-daccueil-capacite-du-personnel-daccueil/

ADMINISTRATION ET SERVICES PUBLICS
Service minimum d’accueil – Capacité du personnel d’accueil
La Rédaction | Réponses ministérielles | Publié le 07/12/2009 | Mis à jour le 03/02/2011

L’autorité académique s’assure que les personnes désignées par le maire pour assurer le SMA ne figurent pas dans le fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes.

L’article L133-1 du Code de l’éducation dispose que «Tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat est accueilli pendant le temps scolaire pour y suivre les enseignements prévus par les programmes. Il bénéficie gratuitement d’un service d’accueil lorsque ces enseignements ne peuvent lui être délivrés en raison de l’absence imprévisible de son professeur et de l’impossibilité de le remplacer. Il en est de même en cas de grève, dans les conditions prévues aux articles L133-3 à L133-12».

L’article L133-4 du même code dispose notamment que «La commune met en place le service d’accueil à destination des élèves d’une école maternelle ou élémentaire publique située sur son territoire lorsque le nombre des personnes qui ont déclaré leur intention de participer à la grève en application du premier alinéa est égal ou supérieur à 25% du nombre de personnes qui exercent des fonctions d’enseignement dans cette école».

En ce qui concerne la moralité des personnes en charge du service d’accueil, aux termes des dispositions de l’article L133-7 précité, la liste établie par le maire est transmise à l’autorité académique qui s’assure, par une vérification opérée dans les conditions prévues au 3° de l’article 706-53-7 du Code de procédure pénale, que ces personnes, préalablement informées de la vérification, ne figurent pas dans le fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes. Lorsque l’autorité académique est conduite à écarter certaines personnes de la liste, elle en informe le maire sans en divulguer les motifs.

REFERENCES