Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Congrès des maires 2013

La jacquerie des communes de Provence gagne la capitale

Publié le 20/11/2013 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Les maires opposés à la métropole d’Aix-Marseille-Provence ont tenu le haut du pavé lors de la séance du congrès de l’AMF, dédiée, le 20 novembre à l’intercommunalité. « Nous ne voulons pas être des santons », ont-ils fulminé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Tout l’annuaire de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône n’y est pas passé. Mais lors de la séance « intercommunalité » du congrès, les opposants à la métropole Aix-Marseille-Provence se sont succédé aux micros placés dans la salle pour dénoncer la création de la super-interco formée des six principales communautés du département, et votée par le Parlement cet été.
L’un d’entre eux a même gagné la tribune pour offrir un santon à la ministre déléguée à la Décentralisation, Anne-Marie Escoffier.

Depuis la salle, Georges Christiani, délégué de l’Union des maires des Bouches-du-Rhône et vice-président de la communauté d’agglomération du Pays d’Aix a expliqué la portée de ce geste : « Nous ne voulons pas de PLU décidé à Marseille. Nous ne sommes pas des santons. Nous avons une tribune, les élections municipales, dont nous allons nous servir. » « Cette affaire n’est pas pliée », a abondé Daniel Fontaine, maire (PCF) d’Aubagne.

Soutien de maires de l’Hérault et de la Loire – Et Michel Amiel, maire des Pennes-Mirabeau, qui a démissionné cet été du PS pour protester contre la constitution de la métropole, de renchérir : « 109 des 119 maires des Bouches-du-Rhône sont contre. Et c’est circulez, il n’y a rien à voir. Comment le gouvernement peut-il imaginer que cette métropole fonctionne dans ces conditions ? »

Les maires des Bouches-du-Rhône ont, pour l’occasion, reçu le soutien de leurs collègues de Castelnau-le-Lez (Hérault) et Lorette (Loire), Jean-Pierre Grand et Gérard Tardy.

Face à la fronde, Anne-Marie Escoffier s’est voulue rassurante : « L’institution d’une mission de préfiguration est fondamentale. La métropole est un établissement public de coopération intercommunale qui préserve les pouvoirs des communes. Le Premier ministre, lors de ses deux déplacements à Marseille en novembre, a entendu les demandes des élus locaux. Il a accepté que les maires, et pas seulement le maire de Marseille, puissent être entendus par la mission de préfiguration. »

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La jacquerie des communes de Provence gagne la capitale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement