Environnement

Ile-de-France : les effets mortels de la pollution sont confirmés

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La nouvelle livraison de l’étude Erpurs (évaluation des risques de la pollution urbaine sur la santé) confirme les résultats des précédents travaux : les épisodes de pollution atmosphérique en Ile-de-France s’accompagnent d’une augmentation de la morbidité et de la mortalité. Ainsi, le passage d’un niveau de pollution de base (non dépassé au cours des 18 jours les moins pollués de l’année) à un niveau médian (atteint ou dépassé la moitié des jours de l’année) coïncide avec une hausse de 7,9 % des hospitalisations pour asthme des moins de 15 ans (en rapport avec le dioxyde d’azote), de 5,1 % pour les hospitalisations pour maladies respiratoires des moins de 15 ans (en rapport avec les particules fines) et de 4,7 pour la mortalité pour causes respiratoires (en rapport avec les particules fines).
Ces augmentations « sont statistiquement significatives, et les mêmes types de liens sont été retrouvés pour la plupart des polluants, des maladies et des classes d’âges », souligne l’observatoire régional de la santé (ORS) d’Ile-de-France, qui a coordonné les travaux. A noter que cette étude épidémiologique, couvrant la période 1987-2000, se concentre sur les effets sanitaires à court terme de la pollution atmosphérique et ne s’attache pas aux effets à long terme, « qui sont au moins aussi importants ».
Les objectifs de qualité de l’air fixés pour 2010 pour le dioxyde d’azote (recul de 20 % de la concentration moyenne par rapport à 2000) devraient se traduire par un recul de 3,4 % des hospitalisations pour asthme des moins de 15 ans.
Laurence Madoui.
ORS, tél. : 01 44 42 64 70, www.ors-idf.org

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Covid-19 : le guide pour les chantiers du BTP n’est pas un feu vert pour la reprise

    Le guide de préconisations rédigé par l'OPPBTP pour assurer la sécurité sanitaire sur les chantiers du BTP vient de paraître. Il a le mérite de poser les bonnes questions et de préconiser les bonnes mesures mais sa mise en œuvre demande un accord entre tous ...

  • Epandage des boues : la crise sanitaire renforce les contraintes

    Une circulaire publiée le 2 avril 2020 s'appuyant sur un avis de l'Anses est venue renforcer les contraintes d'épandages des boues d'épuration. En cause, la présence éventuelle du coronavirus dans les eaux usées et les boues. Il s'agira de renforcer les ...

  • « Seule notre régie peut intervenir »

    Cette semaine encore, la rédaction de Techni.Cités vous propose des témoignages d’ingénieurs des services techniques, qui sont sur le terrain pour organiser la continuité des services dans les collectivités. Directeur de service technique, d’un syndicat ...

  • Covid-19 : Les conséquences sur le financement des budgets transports

    Face à la crise sanitaire, les réseaux de transports publics des collectivités tournent au ralenti à cause d'une forte baisse de la fréquentation pour cause de confinement. Le Club Finances publie l'analyse de FCL-Gérer la cité, société de conseil auprès des ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP