Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Opinion] Grand Paris

L’affirmation du Grand Paris passe par la grande couronne

Publié le 18/11/2013 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Francis Chouat, Jean-Jacques Fournier, et Michel Bisson

respectivement maire d’Evry et président de la communauté d’agglomération Evry Centre Essonne, maire de Moissy-Cramayel et président du SAN de Sénart, maire de Lieusaint et président de l’EPA de Sénart, Thierry Mandon et Carlos Da Silva, députés PS de l'Essonne.

Alors que le texte de la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles vient d’être voté au Sénat et s’apprête à être examiné à nouveau à l’Assemblée Nationale, il nous semble indispensable de réaffirmer nos attentes pour la grande couronne.

Les débats qui ont eu lieu ces derniers mois sur la gouvernance de la future métropole de Paris ne doivent pas occulter ce qui devrait toujours orienter la réflexion des politiques en matière de décentralisation : une plus grande proximité, une meilleure offre en termes de transport et de logements, bref une plus grande efficacité de l’action publique dans ce qui touche au quotidien.

Parce qu’il est temps de donner à l‘Ile-de-France les moyens de ses ambitions, nous pensons, en appui de la volonté affirmée de Marylise Lebranchu, que le cœur d’un Grand Paris capable de rivaliser avec Londres ou Berlin doit pouvoir irriguer en grande couronne de puissantes intercommunalités capables d’amplifier l’effet de ses décisions comme une caisse de résonance.

Pour ce faire, celles-ci doivent préparer l’avenir, se rassembler et atteindre une taille critique pour être forces de proposition. Il n’y a plus de temps à perdre pour dessiner le futur de la Grande Couronne ! Nous voyons dans la relation entre nos territoires les esquisses de ce qui pourrait être demain la colonne vertébrale d’une puissante communauté urbaine francilienne.

En créant leurs ententes, les territoires du Sud Francilien ont déjà donné un corps à la nécessité de s’émanciper et ont engagé une évolution irréversible. Nous travaillons chaque jour à l’affirmation de nos liens en favorisant les mises en réseaux, en mettant en commun notre ingénierie en dépassant nos spécificités. Ces ententes sont la promesse d’un avenir commun.

Renforcer les compétences – L’autre vraie question est celle de la capacité de ces nouvelles institutions décentralisées à accompagner la croissance, les plans de relance et l’emploi, en somme le concret et le quotidien des 12 millions de franciliens. Les politiques du logement, du développement économique et de l’emploi, de la santé, de la transition écologique et, dans une moindre mesure, des transports doivent pouvoir bénéficier d’un pilotage rationalisé et d’une polycentralité forte. Il en va des ambitions que nous souhaitons concrétiser en termes de proximité territoriale et d’efficacité de nos services publics. .

Pour cela, il nous faudra renforcer nos compétences et nous doter de nouveaux outils propres à les mettre en œuvre. Les ententes devront devenir l’échelon territorial à partir duquel s’élaboreront les futurs contrats de développement territorial et se dessineront les schémas directeurs de développement économique. Il ne s’agira donc plus seulement de nouer des alliances sur des projets prédéfinis, mais bien de concevoir ensemble des politiques publiques au service d’un projet de territoire commun.

Les conditions en sont déjà réunies dans le Sud Francilien. Une volonté commune, des liens anciens et pérennes, des établissements d’envergure comme l’Hôpital d’Evry-Corbeil-Essonnes, des infrastructures innovantes comme le Tzen et de grands projets tels que le grand stade de la FFR à Ris-Orangis ou la future gare TGV de Lieusaint unissent déjà des territoires seine-et-marnais et essonniens.

Nous assistons d’ores et déjà à l’avènement de puissants pôles intercommunaux qui portent au quotidien les projets structurants de la région capitale.
Demain, le renforcement de ces liens bénéficiera à tous et permettra d’esquisser les contours de véritables communautés urbaines capables d’aborder l’avenir avec ambition et sérénité.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’affirmation du Grand Paris passe par la grande couronne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement