logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/20725/lurbanisation-facteur-aggravant-des-incendies-du-var/

URBANISME
L’urbanisation, facteur aggravant des incendies du Var
La Rédaction | Actualité Club Techni.Cités | France | Publié le 30/07/2003

L’urbanisation est pointée du doigt comme facteur aggravant des incendies de ces derniers jours, car elle multiplie les risques de départ de feux et contraint les pompiers à protéger les maisons au détriment de la lutte contre les foyers. « On doit s’interroger sur l’urbanisation dans certains massifs, qui complique considérablement la tâche des pompiers », soulignait, le 29 juillet, le préfet de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) Christian Frémont. La pression de la construction ne s’est nullement relâchée sur le littoral méditerrannéen déjà densément peuplé, en dépit du vote en de la loi littoral, qui visait à protéger les espaces naturels côtiers. Cette loi interdit théoriquement la construction dans les zones non urbanisées sur une bande de 100 mètres à partir du rivage, et la limite dans les espaces proches du rivage. La région PACA arrive pourtant en tête des constructions de logements de 1980 à 1996. Le « mitage » de la forêt par des habitations « multiplie les points potentiels de départ d’incendies accidentels », souligne le ministère de l’Ecologie. Selon ce dernier, seulement 30 communes disposent d’un Plan de prévention des risques d’incendies de forêt (PPRIF) à ce jour, et aucune dans le Var. On en compte 9 dans les Alpes-Maritimes, 2 en Ariège, 9 dans les Hautes-Pyrénées et 10 en Charente-Maritime. 74 PPRIF sont en cours d’élaboration. Aucune commune du Var n’est concernée.