Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • L’agglomération de Chartres maintient son projet de station d’épuration contre l’avis du préfet

Environnement

L’agglomération de Chartres maintient son projet de station d’épuration contre l’avis du préfet

Publié le 08/12/2009 • Par La Rédaction • dans : Régions

L'agglomération de Chartres métropole vient de décider de maintenir son projet de nouvelle station et de relancer les démarches administratives début 2010 en vue d'obtenir une nouvelle Déclaration d'utilité publique (DUP).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En refusant le 23 juillet 2009 d’accorder la déclaration d’utilité publique du projet de station d’épuration que l’agglomération de Chartres veut construire à Mainvilliers, le préfet d’Eure-et-Loir a ouvert les hostilités d’une guerre qui monte chaque jour en intensité.

Dès septembre 2009, l’agglomération avait demandé au tribunal administratif d’Orléans de suspendre l’arrêté du 23 juillet et de rouvrir l’instruction de la DUP. Demandes que le TA a rejetées à la mi-septembre. La ville arguait notamment du fait que ce projet de nouvelle station avait été imposé par le préfet lui-même … ce que ce dernier a réfuté dans une lettre adressée à la presse locale. Il explique notamment que le refus de DUP était motivé par «l’insincérité du dossier présenté».

L’agglomération persiste et décide cependant de maintenir son projet de nouvelle station. Elle va relancer les démarches administratives début 2010 en vue d’obtenir une nouvelle DUP.
La préfecture de son côté, en s’appuyant sur l’avis du Comité départemental des risques sanitaires et technologiques (CODERST), a décidé au contraire de favoriser l’extension de la capacité de traitement de l’actuelle station.

Une position qu’Alain Pierrot, vice-président de Chartres métropole en charge de l’assainissement a qualifié de «surréaliste», «étonnante» et « intempestive » et même «d’imposture». L’élu accuse notamment le préfet de «méconnaissance du dossier ou de mauvaise foi». Un autre conflit portant sur l’hébergement d’urgence oppose dans des termes aussi vifs le préfet au président de Chartres Métropole.

Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’agglomération de Chartres maintient son projet de station d’épuration contre l’avis du préfet

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement