logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/20579/potentiel-scientifique-et-developpement-industriel-le-grand-ecart/

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
Potentiel scientifique et développement industriel : le grand écart
Xavier Brivet | Actualité Club Techni.Cités | France | Publié le 01/03/2004

Le potentiel scientifique et technique d’une région ne correspond pas toujours à son développement industriel, et vice-versa. C’est l’un des enseignements de l’étude sur le développement industriel de la France*, réalisée par la Datar [1] et remise au gouvernement le 23 février. La Délégation distingue quatre groupes de territoires : les régions cumulant un potentiel scientifique et un développement industriel élevés (Ile-de-France, Rhône-Alpes en tête avec la Lorraine, la Bretagne et le Centre), les régions qui ne disposent pas d’un potentiel scientifique et technique à la hauteur de leur développement industriel (Pays de la Loire, Nord-Pas-de-Calais…), les régions dont ce potentiel excède le niveau de développement industriel (PACA, Midi-Pyrénées), enfin les régions caractérisées à la fois par un faible potentiel scientifique et un développement industriel moyen (Limousin, Basse Normandie et Auvergne). Pour mieux articuler potentiel scientifique et technologique et développement économique, la Délégation suggère la mise en place d’une nouvelle politique industrielle fondée sur des « pôles de compétitivité » resserrant le maillage entre l’innovation, la recherche et le développement industriel. Ces pôles seraient mis en place en concertation étroite avec les conseils régionaux. Le gouvernement pourrait annoncer des mesures lors d’un CIADT consacré à l’industrie dans les prochains mois.
* « La France, puissance industrielle, une nouvelle politique industrielle par les territoires », Datar, février 2004.