Environnement

Alès se branche sur la « téléalerte »

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En cas d’inondation, le maire d’Alès est désormais en mesure d’informer immédiatement ses administrés par téléphone. En ciblant au besoin un quartier exposé ou une catégorie de population. Le message est diffusé automatiquement, au rythme de 22.000 appels à l’heure, via le centre serveur de la société Gedicom, situé en région parisienne. Alès, premier abonné du service de téléalerte développé par cette société, utilise depuis cinq ans le système de consultation par téléphone proposé par Gedicom. Au lendemain des inondations de septembre 2002 dans le Gard, les deux partenaires ont imaginé d’adapter ce dispositif aux situations de crise. Le système, qui s’appuie sur un partenariat avec Esri, spécialiste des systèmes d’information géographique, consiste à coupler une base de données téléphoniques avec une cartographie numérique. La mairie, qui gère elle-même le dispositif via le site web de Gedicom, peut sélectionner une zone géographique à l’aide d’une souris d’ordinateur, déclencher une campagne d’appels et en visualiser la progression en temps réel. Le coût du service est de 30.000 euros par an, auxquels s’ajoutent 12.000 euros de frais d’installation. Testé à l’occasion des intempéries du 3 décembre, le dispositif a permis de diffuser un message signalant la fermeture des écoles et évoquant les précautions à prendre pour la consommation d’eau potable. Sur les 12.500 foyers alésiens, 8.200 ont reçu l’information. Le système ne se limite pas à la gestion de crise. La municipalité compte l’utiliser également pour diffuser de manière ciblée des informations pratiques. Avant l’ouverture d’un chantier de voirie, par exemple.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Le Sipperec fait un premier pas vers les PPA

    Le syndicat d’énergie francilien a signé un accord avec trois fournisseurs d’électricité. L’occasion d’apprivoiser les contrats d’achat directs d’énergie renouvelable. ...

  • Qualité de l’air : l’Etat condamné à payer 10 M€ pour son inaction

    L’Etat est condamné à verser une astreinte record de 10 millions d’euros pour le non-respect de concentration de dioxyde d’azote et de particules fines dans l’air. ...

  • Brest veut massifier l’effacement diffus

    La métropole de Brest a noué un partenariat avec l’opérateur d’effacement Voltalis. L’objectif est double : sécuriser l’alimentation électrique et réduire les consommations d’énergie. ...

  • Comment développer un réseau de froid

    Les réseaux de froid sont encore peu développés en France. L’État a tout de même fixé l’objectif de tripler d’ici à 2028 la quantité de froid qu’ils délivrent. À quelles conditions et pour quels usages sont-ils pertinents ? ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP