logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/205368/senat-le-rapporteur-jean-vincent-place-reitere-sa-demande-de-moratoire-sur-la-videosurveillance/

BUDGET
Sénat : le rapporteur Jean-Vincent Placé réitère sa demande de moratoire sur la vidéosurveillance
Hervé Jouanneau | Actu experts prévention sécurité | Publié le 04/11/2013

Dans son rapport sur le budget « sécurités » du projet de loi de finances, le sénateur Jean-Vincent Placé a déploré le 22 octobre le « coût particulièrement élevé » de la vidéosurveillance qu’il juge « attentatoire aux libertés publiques » et dont l’efficacité n’a jamais été démontrée. Comme l’année dernière, il réitère sa demande de moratoire, qui a peu de chance d’être suivie, et appelle à un recentrage du Fonds interministériel de prévention de la délinquance sur les actions de prévention.

Ce n’est un secret pour personne : les élus d’Europe écologie – les Verts (EELV) et la vidéosurveillance ne font pas bon ménage. Dans son rapport d’information du 22 octobre intitulé « «Police, gendarmerie : quelle stratégie d’investissement ? », le président du groupe écologiste au Sénat et rapporteur spécial de la commission des finances, Jean-Vincent Placé, a renouvelé (comme il l’avait fait en 2012) ses nombreuses critiques contre le développement des systèmes de vidéosurveillance. 

« Un investissement à fonds perdus » – S’exprimant à l’identique, le sénateur écologiste « déplore cet investissement d’un coût élevé dans des systèmes de surveillance potentiellement attentatoire aux libertés publiques et dont aucune étude sérieuse (ni en France ni à l’étranger) n’a prouvé ...

POUR ALLER PLUS LOIN