Culture

Lyon accueillera le 10è congrès de l’Association européenne des archéologues

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le dixième congrès annuel de l’Association européenne des archéologues se tiendra du 8 au 11 septembre à Lyon et devrait rassembler 700 à 1.000 archéologues d’une cinquantaine de nationalités.

Une quarantaine de communications sont prévues sur des thèmes et des époques diverses pendant ce congrès, organisé par le conseil général du Rhône et son pôle archéologie.

Une des questions débattues sera « la communication des résultats des recherches des archéologues », aussi bien à la communauté scientifique qu’au grand public, a expliqué lors d’une conférence de presse Jacques Lasfargues, directeur du pôle archéologie du département et l’un des pères fondateurs de l’archéologie préventive.
Il estime que les difficultés de l’archéologie sont dues à la méconnaissance de l’apport de l’archéologie à la compréhension de l’histoire et du monde.

L’archéologie préventive, qui associe archéologues et entreprises de travaux publics lors du lancement de grands projets d’aménagement, a été ouverte au privé en 2003. Son évolution fera l’objet d’échanges lors du congrès, selon les organisateurs.

L’Association européenne des archéologues compte un millier de membres, dont plus de deux cents archéologues d’Europe centrale et orientale et une soixantaine représentant des pays comme les Etats-Unis, l’Australie, la Turquie, le Canada et le Japon, a précisé son président, Anthony Harding.

Elle a notamment pour objet de permettre l’échange d’informations sur les travaux en cours et sur l’organisation de l’archéologie, de nature très variable d’un pays à l’autre, alors que les restrictions budgétaires et le lancement d’infrastructures majeures, sans souci de protection du patrimoine, menacent la recherche archéologique dans de nombreux pays.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Micropolluants : un panel de solutions pour changer les pratiques

    Les maires élus pour une nouvelle mandature de 6 ans seront confrontés aux enjeux de l’organisation de leur ville ou commune et de considérations environnementales. Cet été nous vous proposons de (re)lire des articles de Techni.Cités liés à ces thématiques ...

  • Comment les élus du littoral font face au changement climatique

    Les maires élus pour une nouvelle mandature de 6 ans seront confrontés aux enjeux de l’organisation de leur ville ou commune et de considérations environnementales. Cet été nous vous proposons de (re)lire des articles de Techni.Cités liés à ces thématiques ...

  • Zéro artificialisation nette, un objectif flou

    Les maires élus pour une nouvelle mandature de 6 ans seront confrontés aux enjeux de l’organisation de leur ville ou commune et de considérations environnementales. Cet été, pendant 5 semaines, nous vous proposons de (re)lire des articles de Techni.Cités liés ...

  • Biodéchets : une généralisation sur les chapeaux de roues

    Les maires élus pour une nouvelle mandature de 6 ans seront confrontés aux enjeux de l’organisation de leur ville ou commune et de considérations environnementales. Cet été, pendant 5 semaines, nous vous proposons de (re)lire des articles de Techni.Cités liés ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP