Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Les aires des gens du voyage ne sont pas oubliées du PLF 2014

Publié le 29/10/2013 • Par Fabian Meynand • dans : Décryptages finances • Source : Fabian MEYNAND

Le 25 octobre 2013, Roland Ries, maire (PS) de Strasbourg, a inauguré un ensemble de 50 pavillons pour gens du voyage sédentarisés dans le quartier du Neuhof au sud de Strasbourg, à l'emplacement d'un ancien bidonville sur lequel s'était établie une communauté tsigane au début des années 1960 (150 pavillons devraient, in fine, être livrés à l'horizon 2017). Particularité de cette réalisation : les logements sont destinés exclusivement à la communauté des gens du voyage.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ces maisons à un étage, orientées au sud, avec poêle à bois, emplacement caravane, qui sont organisées pour que les familles puissent être regroupées selon leur communauté (manouche, yéniche, gitan espagnol…) et qui sont installées en bordure de l’aérodrome du Polygone marqueraient-elles une nouvelle conception dans la politique d’accueil des gens du voyage ?
Si ce concept porté à Strasbourg par la communauté urbaine (CUS) à hauteur de 32 millions d’euros – le reste étant principalement à la charge de l’Etat (9,9 millions d’euros) et de Domial (8,3 millions d’euros) – est pour le moins novateur avec l’application d’un « loyer préférentiel » une fois les aides déduites, il fait écho, en quelque sorte, à une autre avancée dans ce domaine, portée cette fois-ci ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les aires des gens du voyage ne sont pas oubliées du PLF 2014

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement