Energies renouvelables

Bois-énergie : une ressource durable si…

Par • Club : Club Techni.Cités

tchara - Fotolia

Le développement de la filière bois-énergie n’a de sens qu’accompagné d’une politique de gestion durable de la ressource forestière. Les professionnels du secteur ont conscience de l’enjeu, la problématique n’a rien d’insurmontable. Des solutions existent pour augmenter le gisement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Bois-énergie : des projets vertueux sous certaines conditions

 

Brûle-t-on trop de bois en France ? La question peut paraître étrange alors même que cette énergie renouvelable semble être la seule en mesure d’atteindre ses objectifs de développement pour 2020. Le combustible est bien réparti sur le territoire et l’Ademe a obtenu la pérennité du fonds chaleur qui lui fait la part belle.

Avec la multiplication des chaufferies, la quantité de combustible commercialisé est passée de 1,5 à 4,5 millions de tonnes par an entre 2009 et 2013. La consommation de bois bûches est quant à elle identique depuis une quinzaine d’années (une amélioration du parc d’appareils de combustion permettant désormais de chauffer 7,4 millions de ménages contre 5,9 en 1999 d’après les calculs de l’Ademe). La demande devrait continuer à croître. Pour que l’on puisse toujours parler d’énergie renouvelable, la pression sur la ressource doit être plus réfléchie.

Trouver l’équilibre – « Paradoxalement, le bois est une énergie assez jeune d’un point de vue industriel, disons 6 à 7 ans », soulignait Bruno de Monclin, président du comité interprofessionnel du bois énergie (Cibe) à l’occasion d’un colloque organisé à Dijon mi-octobre. Conséquence : certains tâtonnements se font encore ressentir.

Pour un maître d’ouvrage, chaque nouvelle chaufferie doit passer par un bon plan d’approvisionnement, évaluant la ressource d’un territoire et les usages existants. « Il faut connaître les équilibres offre-demande pour que chacun puisse fonctionner dans la durée », estime Rémi Grovel, gérant du bureau d’études Forêt Énergie Ressources. C’est aussi le rôle des cellules régionales présidées par le préfet mises en place dans chaque région. Même si comme pour l’eau, le Cibe trouverait plus pertinent de raisonner à l’échelle de bassins.

« Avancer sans savoir » – Pour mobiliser du bois supplémentaire, les forestiers sont en première ligne. « Les propriétaires ont un savoir-faire. Ils peuvent structurer l’offre », estime Alain Jacquet, directeur général de la coopérative Forêts et bois de l’est. Pour éviter que seuls les bois transportables soient valorisés énergétiquement et qu’un conflit d’usage se crée avec l’industrie, « nous broyons dans la forêt les bois que l’on maîtrise ».

Si les rémanents sont souvent présentés comme la poule aux œufs d’or des forêts, une ressource inexploitée qui ne demanderait qu’à l’être, attention à ne pas oublier qu’ils sont garants de la biodiversité et de la régénération des sols. Chargé de recherche à l’ONF, Vincent Boulanger regrette qu’on ne sache pas dire aujourd’hui précisément où et quand prélever. « Le problème, c’est qu’il faut avancer sans savoir. Nous devons donc miser sur une gestion adaptative, en acceptant de changer de stratégie quand on se rend compte que ça ne marche pas ».

Les parcelles oubliées – Les autres pistes ne manquent pas pour augmenter le gisement, en particulier là où la demande pour le bois bûches est faible : les éclaircies de feuillus, les cultures dédiées… et surtout l’exploitation du bois dormant.

Le rapport Caullet rappelle que « 2,36 millions de propriétaires, soit près de 70 %, possèdent moins de un hectare ». Pour Bruno de Monclin, « il est légitime de s’interroger sur la fiscalisation des parcelles mal exploitées ou sur l’incitation fiscale pour favoriser le droit de mutation des petites parcelles ».

Reste un écueil craint par beaucoup : les grands projets qui peuvent déstabiliser les équilibres locaux, car ils sont moins connectés à un territoire. « Attention, lance Serge Defaye, consultant du bureau d’études Débat Best Énergies. Le but, ce n’est pas de s’inscrire dans une problématique minière »…

Sur le même sujet

Réseaux de chaleur (1) : acteurs et atouts, Fiche pratique technique, octobre 2012.

Références

Bois & Forêts de France - Nouveaux défis (PDF), Rapport de Jean-Yves Caullet, député de l’Yonne, maire d’Avallon, au Premier Ministre, juin 2013.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Catastrophes naturelles : l’anticipation est vitale

    Plusieurs catastrophes naturelles survenues ces derniers mois sont une conséquence directe du changement climatique. Face à des événements de plus en plus fréquents et sévères, l’urgence est de prioriser les opérations de secours et d’identifier les ...

  • Sur TikTok, des agents territoriaux sans filtre

    Nombre de territoriaux n’hésitent pas à se dévoiler et à se trémousser sur TikTok, réseau social de vidéos très utilisé par les plus jeunes. Une communication plus décontractée que celle des collectivités qui s’y risquent. ...

  • Un retour d’expérience interdisciplinaire suite à l’ouragan Irma

    Dévastée par l’ouragan Irma, la petite île de Saint-Martin a bénéficié d’une "task force" organisée par l’État pour aider à sa reconstruction. Le Cerema analyse ce retour d’expérience dans un projet de recherche. ...

  • Un nouveau service pour la rénovation de l’habitat

    Un parcours usager simplifié pour rénover son habitat ? C’est ce que proposera le service public France Rénov’ dévoilé dans un communiqué du ministère chargé du Logement, et cela à partir du 1er janvier 2022. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP