Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Vidéosurveillance

L’Intérieur juge « nécessaire d’évaluer l’impact de la vidéoprotection »

Publié le 24/10/2013 • Par Hervé Jouanneau Pascal Weil • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Caméra de surveillance en ville
Fotolia
A l’occasion des Universités de la sécurité, le délégué interministériel à la sécurité privée et à la vidéoprotection, le préfet Jean-Louis Blanchou a indiqué le 22 octobre au Port-Marly (Yvelines) qu’un nouvel « appel d’offre avait été lancé fin septembre par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) » pour définir les conditions d’évaluation de la vidéosurveillance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dénoncés par certains pour leur inefficacité, les dispositifs de caméras de vidéosurveillance de voie publique pourront, à terme, être évalués selon des critères scientifiques établis. C’est du moins l’ambition d’un nouvel appel d’offre lancé par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), annoncé le 22 octobre au Port-Marly par le préfet Jean-Louis Blanchou, délégué interministériel à la sécurité privée et à la vidéoprotection.

Troisième appel d’offre – Cet appel d’offre est le troisième initié depuis l’année dernière. Le premier avait été lancé en 2012, le prestataire avait même été retenu. Mais le cabinet du ministre avait alors déclaré « la procédure sans suite », les crédits disponibles étant gelés. Cet appel à candidature avait été relancé ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Intérieur juge « nécessaire d’évaluer l’impact de la vidéoprotection »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement