Aménagement du littoral

Energies marines et dragages des ports au cœur de la 15e conférence régionale de la mer et du littoral

Par • Club : Club Techni.Cités

La Conférence régionale de la mer et du littoral a tenu sa 15ème session, lundi 21 octobre 2013 à Rennes. Pierre Karleskind, vice-président du conseil régional de Bretagne chargé de la mer et du littoral fait le point sur les principaux dossiers : les énergies marines renouvelables et le dragages des ports.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 Où en sont les projet d’énergie marine renouvelables (EMR) en Bretagne ?

Le projet de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) est le plus avancé, il n’y a pas de retard. En ce qui concerne le projet de ferme hydrolienne dans le Fromveur, au large du Finistère, l’appel à manifestation d’intérêt concernant quatre à cinq machines est lancé, le parc marin d’Iroise a donné un avis favorable et il y a entente avec les pêcheurs. Dans le Morbihan, la concertation a permis de dégager une bande étroite profonde d’une cinquantaine de mètres, entre Groix et Belle-Ile pour expérimenter une à huit éoliennes flottantes. Enfin, les discussions sont en cours avec les acteurs locaux pour un projet houlomoteur en baie d’Audierne (Finistère).

Qu’en est-il du raccordement de ces sites aux réseaux électriques ?

La ferme hydrolienne du Fromveur sera raccordée à Ouessant. Nous étudions actuellement la possibilité de relier l’île au continent par un câble : cela permettrait à certains moments d’exporter l’énergie produite et, quand les hydroliennes ne produisent pas d’électricité, d’approvisionner l’île qui dépend aujourd’hui de groupes électrogènes. Mais c’est très coûteux, on estime qu’il faut prévoir entre 50 et 100 millions d’euros. D’autres pistes existent comme le stockage de l’énergie produite par la ferme hydrolienne. Nous sommes en phase d’études.

Quels sont les prochains axes de travail du groupe de travail de la Conférence sur les EMR ?

Il faut maintenant réfléchir à la planification spatiale des EMR, identifier les zones propices selon les technologies et confronter les potentiels énergétiques avec les conflits d’usage potentiels. Cela nous permettra de faire émerger des zones pilotes et des zones pour la production industrielle. Nous avons l’ambition, avec les EMR, de répondre au pacte énergétique breton pour augmenter la part d’énergie décarbonnée qui alimente la Bretagne.

Quel est l’objet de la charte des dragages des ports bretons ?

C’est la DREAL qui a fait cette présentation. Il s’agit de fournir aux collectivités les bases juridiques et méthodologiques pour travailler de façon plus sereine. La région, les départements et aussi les communes (avec les ports de plaisance) sont des autorités portuaires. La charte synthétise toutes les réglementations selon les matériaux extraits lors des dragages des ports. Quel traitement est adapté aux matériaux selon qu’ils sont sains, pollués ou qu’il s’agisse de vases ? L’idée est d’aider les maîtres d’ouvrage à travailler correctement en fonction de la réglementation et de prendre en amont les difficultés pour éviter les situations difficiles comme nous avons connu dans le sud du Finistère.

La Conférence régionale de la mer et du littoral kesako ? 

Créée en mai 2009 et reconnue par décret depuis février 2012, la Conférence de la mer et du littoral est l’instance de concertation lors de l’élaboration des plans d’action pour le milieu marin. Co-présidée par le président du Conseil régional, le préfet maritime et le préfet de Région, elle se réunit 2 à 3 fois par an. Y siègent, au sein de cinq collèges, les membres de la Conférence territoriale (région, départements, agglomérations bretonnes), les autres collectivités locales, les services de l’Etat et établissements publics liés à la mer, les organisations professionnelles (pêche, conchyliculture, activités portuaires, construction-réparation navale, agriculture, tourisme…) et le milieu associatif (protection nature et patrimoine, usagers, riverains…).

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP