Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Citoyenneté

Après le 1er tour, les territoriaux quittent leur neutralité

Publié le 26/04/2002 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle aura été un tel choc que de nombreux responsables territoriaux ou syndicats ont dérogé aux règles de neutralité qu’ils s’imposent habituellement vis à vis du monde politique. Dans des termes relativement proches, ils appellent à faire barrage à l’extrême droite, ou plus directement à voter pour Jacques Chirac. C’est la cas de l’Union nationale de l’encadrement des collectivités territoriales (UNECT-CFE-CGC) qui explique sa position : « Les serviteurs du service public local que nous sommes se doivent d’incarner les valeurs de la République. Lorsque ces valeurs sont en danger, la neutralité politique n’est plus de mise et pourrait être considérée comme de l’irresponsabilité ». La fédération CGT des services publics appelle de son côté « à faire barrage au Front National ». Les associations professionnelles de territoriaux se positionnent elles aussi clairement pour un vote contre le Front National. « Il est de notre devoir de rappeler nos expériences de professionnels quand le Front National et ses alliés ont eu ou ont encore la responsabilité de la gestion des bibliothèques municipales. Cela a amené à chaque fois la remise en cause complète des missions des établissements », assène l’association des bibliothécaires français (ABF) qui appelle « tous les citoyens à défendre tout simplement leur liberté ». L’Association des directeurs de bibliothèques départementales de prêt (ADBDP), souligne pour sa part que les partis d’extrême droite « cherchent à faire des bibliothèques publiques des instruments au service de leurs valeurs », et appelle directement les électeurs à voter Jacques Chirac. Le président de l’association des internautes territoriaux (AIT), Philippe Batreau a pour sa part créé un site internet baptisé « Liberté, Egalité, Fraternité » qui appelle au « sursaut républicain », donc à voter le 5 mai pour faire « barrage à l’extrême droite ». Il demande à tous les responsables de sites de signer cet appel, et de créer des liens vers son site. L’ABF, l’ADBDP, l’AIT, les site adminet.fr ou admiroutes se sont déjà associés à cet appel.
Romain Mazon
Lire aussi « l’événement » de la Gazette du 29 avril

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Après le 1er tour, les territoriaux quittent leur neutralité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement