logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/203149/la-fiscalite-locale-cette-absurdite-francaise/

FINANCES LOCALES
La fiscalité locale, cette absurdité française
Jacques Paquier | Infographies finances | Publié le 21/10/2013

Rien n’échappe aux experts de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI). Leur étude présentée le 8 octobre 2013 sur l’évolution de la taxe foncière et la taxe d’enlèvement des ordures ménagères ne méconnaît aucun des raffinements de la réforme sur la suppression de la taxe professionnelle.

Idem pour les subtilités du calcul des taxes locales, effets bases, effets taux, transferts partiels des frais de gestion de l’Etat aux collectivités… En découle un tableau impressionnant du dynamisme de la taxe foncière, dont le produit sur l’ensemble du territoire a crû de 21 % entre 2007 et 2012. Avec des disparités colossales d’un territoire à l’autre, qui demeurent, même apurées des multiples trompe-l’œil excluant le béotien des plaisirs de l’analyse.

Ainsi en est-il du cas de Paris. C’est là que la cotisation a le plus augmenté dans la période considérée (+ 232,8 %), notamment du fait de la création d’un taux départemental en 2009. Mais, c’est là aussi, comme on sait, que le taux de TF est le plus bas de France (5,13 %).
Même avec des valeurs locatives plus élevées que la moyenne, les ...

CHIFFRES CLES

232,8 %. Telle est l’augmentation du produit perçu par la ville de Paris au titre de la taxe foncière entre 2007 et 2012.