Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Banlieues

30 ans plus tard, la deuxième vie de la « Marche pour l’Egalité »

Publié le 15/10/2013 • Par avec l'AFP Hugo Soutra • dans : Actu expert santé social, Actu prévention sécurité, France

Un film avec Jamel Debbouze, un tour de France, des livres, des expos... Les 30 ans de la Marche pour l'égalité, renommée "Marche des Beurs" par les médias, donne lieu à une avalanche commémorative qui contraste avec la tiédeur de ses 10e et 20e anniversaires. Retour sur un évènement fondateur de l'immigration française, dont les principaux acteurs attendent toujours une concrétisation des promesses d'égalité républicaine.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le 15 octobre 1983, sur fond de tensions entre jeunes des cités et policiers, une douzaine d’enfants d’immigrés postcoloniaux venus des Minguettes, dans la banlieue lyonnaise, quittaient Marseille – lieu traditionnel d’arrivée des migrants – pour réclamer l’égalité des droits.
Deux mois et un millier de kilomètres plus tard, après avoir traversé dix régions et vingt-cinq départements français, ils étaient accueillis à Paris le 3 décembre 1983 par près de 100.000 personnes. Le grand public, qui a longtemps fait de l’installation durable des travailleurs immigrés un impensé, les découvre au grand jour.

Sans dimension politique affichée dans la mesure où elle représentait avant tout une demande d’adoption nationale (1) par leur nouvelle patrie, la « Marche pour ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

30 ans plus tard, la deuxième vie de la « Marche pour l’Egalité »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement