logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/202357/lefficacite-du-volontariat-se-chiffre-en-vies-sauvees-pas-en-resultats-comptables-colonel-eric-flores-2/

[CLUB PRÉVENTION SÉCURITÉ]
« L’efficacité du volontariat se chiffre en vies sauvées, pas en résultats comptables » – Colonel Eric Florès
Hugues Demeude | France | Publié le 15/10/2013

Alors que le président de la République a annoncé le 12 octobre le lancement d'un plan d'action pour relancer le volontariat, le Club prévention sécurité de la Gazette a interrogé le colonel Eric Florès, directeur départemental du Sdis de l'Aveyron et co-auteur d'une étude publiée par l'Institut français de la sécurité civile, qui démontre la plus-value du volontariat sapeur-pompier dans le modèle français de sécurité civile.

Le Congrès national des sapeurs-pompiers de France, qui s’est tenu du 9 au 12 octobre à Chambéry, a consacré une large partie de ses débats à l’érosion du volontariat et aux moyens pour le relancer. Votre étude donne un coup de projecteur inédit sur le modèle du volontariat. Quel est son enjeu ?

On sait que l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires ne se résume pas à des chiffres ; c’est avant tout un don de soi pour la collectivité guidé par le sens du service public. Mais dans une période de budgets contraints où nos décideurs sont rivés sur les questions financières, nous avons voulu montrer que le volontariat est un outil qui n’a pas d’équivalent en terme de rentabilité.

[La suite de cet entretien est réservé aux abonnés du Club prévention sécurité. Si vous souhaitez poursuivre la lecture, souscrivez une offre gratuite d’un mois…] [1]