Sondage

Urbanisme et déchets : deux référendums locaux à Valréas et Aubagne

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les habitants de Valréas (Vaucluse) et Aubagne (Bouches-du-Rhône) sont appelés à se prononcer dimanche par référendum sur des projets municipaux d’urbanisation et d’implantation d’un centre de déchets, tous deux contestés par des associations locales.

La consultation « pour avis » de Valréas (9.425 hab) concerne les implantations d’un centre de tri et d’un centre d’enfouissement de déchets. Organisée à l’initiative du maire, elle fait suite à des pétitions d’opposants (1.700 signatures) réclamant un référendum.

Celle d’Aubagne (42.638 hab) a trait à un projet d’urbanisation des collines vantées par Marcel Pagnol et résulte directement d’une demande d’initiative citoyenne appuyée, comme l’exige la loi d’août 2003, par plus de 20% des électeurs inscrits (7.392 signatures).

Les Valréassiens devront dire oui ou non à la révision du plan d’occupation des sols « en raison de l’implantation d’une filière de tri, de valorisation et bio traitement de déchets ménagers et assimilés non dangereux ».

Les opposants dénoncent un projet surdimensionné (90.000 tonnes de déchets/an) implanté en zone AOC des Côtes du Rhône village et en bordure de la rivière Le Lez, avec des risques de pollution et une atteinte à l’image du site.

A Aubagne, les associations s’opposent à l’aménagement urbain d’un site sensible de 100 ha au pied des collines du Garlaban, chères à Pagnol. Les habitants devront répondre à la question: « Approuvez-vous l’urbanisation prévue en zone NA? (disponible pour l’urbanisation) ».

Ce sont « 1.500 constructions, 5.000 habitants, 3.000 voitures qui menacent à terme un paysage de garrigues, de terres agricoles et de bastides », dénonce l’association de protection du Garlaban aubagnais. Elle en veut pour preuve un début d’urbanisation de la zone: 110 maisons en cours de construction (27 ha) et un projet de 390 constructions (20 ha), pour l’instant annulé par le tribunal administratif pour un manque d’équilibre financier.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP