Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi et politique de la ville

Favoriser la coopération des acteurs pour développer l’emploi dans les banlieues

Publié le 11/10/2013 • Par Agathe Vovard • dans : France

Le Secrétariat général du Comité interministériel des villes (SG-CIV) et la Caisse des dépôts ont organisé lundi 7 octobre 2013 à Paris des « Rencontres de la ville » sur le thème du développement économique des quartiers prioritaires. L'occasion pour les participants de noter que beaucoup reste à faire pour faire bénéficier les habitants des retombées économiques de leur territoire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La stigmatisation des personnes vivant dans des banlieues a la peau dure, et les choses ne semblent pas très proches de l’amélioration. « Ces quartiers ne sont jamais pensés comme des territoires économiques et pourvoyeurs d’emploi mais comme des territoires sociaux », rappelle Abdel Aïssou, directeur général du groupe Randstad France et auteur en 2009 d’un rapport sur la mise en place du Conseil national des entreprises pour la banlieue.

 10 % des crédits européens – Des actions concrètes ont certes été mises en place, et les acteurs de la politique de la ville et du développement économique en attendent d’importants effets. Par exemple, les nouveaux contrats de ville (ex contrats urbains de cohésion sociale – Cucs), en cours de négociation, « ont vocation à être complètement intégrés par les contrats de plan Etat-régions. Et au moins 10 % des crédits européens seront consacrés à la politique de la ville, selon une convention signée avec l’Association des régions de France en février  », souligne Raphaël Le Méhauté, Secrétaire général du Comité interministériel des villes (SG-CIV).

En matière de développement économique-emploi et de politique de la ville, l’aspect primordial à développer – comme dans de nombreux domaines touchant les collectivités… – est la coopération entre les différents acteurs, qui peine encore à se mettre en place. Elus, Pôle emploi, services des collectivités, etc. doivent être mieux articulés. « Les bassins d’emploi qui s’en sortent le mieux sont ceux qui ont su mettre en place cette coopération », insiste Abdel Aïssou.

 Ne pas oublier les entreprises – Et les entreprises ne doivent pas être oubliées dans le cercle. « Le monde de l’entreprise est souvent oublié, comme si l’inclusion sociale ne constituait pas une question de sa responsabilité. Il est très important que les entreprises participent au développement des quartiers », estime Patrick Braouzec, président (ex-PCF) de Plaine Commune (9 communes, 403 800 hab., Seine-Saint-Denis), territoire qui a eu « la chance » d’accueillir le Stade de France et ses importantes retombées économiques. « Mais ce n’est peut-être pas le fruit du hasard ; nous avons sans doute été récompensés par tout le travail mené auparavant auprès du monde de l’entreprise », précise encore l’élu.

 Véritable stratégie politique – « Généraliser les clauses d’insertion dans les marchés publics, comme à Grenoble, permet aussi aux entreprises de s’interroger sur la manière dont elles pourraient encore davantage s’inscrire dans cette logique gagnant-gagnant », souligne Patrice Noisette, responsable pédagogique du mastère spécialisé « management urbain et immobilier » à l’Essec business school. « Il faut faire en sorte que toutes les sortes d’économies se développent sur un territoire et travaillent ensemble. Et pour cela, un certain volontariat politique et une véritable stratégie sont des aspects primordiaux », estime Patrick Braouzec.

Les territoires se trouvent enfin confrontés à un défi de taille : favoriser la création d’entreprises par les habitants des quartiers sensibles. Les obstacles sont nombreux : diversité des dispositifs d’aide, manque d’information, etc. Il s’agit aussi de « valoriser ces territoires, et donner envie à ces personnes de rester là où elles ont réussi », insiste Mohamed Haddou, président de Créo Adam, association destinée aux jeunes entrepreneurs et implantée à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Sur le même sujet

  • http://www.lagazettedescommunes.com/199250/francois-lamy-reoriente-les-ministeres-vers-la-politique-de-la-ville/

     

Prochain Webinaire

Comment mettre le numérique au service de l'économie locale et renforcer l'attractivité des territoires ?

de Orange SAS

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Favoriser la coopération des acteurs pour développer l’emploi dans les banlieues

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement