Energie

Villeneuve-sur-Lot lance une association pour promouvoir l’utilisation des huiles végétales pures

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Jérôme Cahuzac, député-maire (PS) de Villeneuve-sur-Lot espère rendre opérationnelle le 1er février prochain une association de promotion et de développement des huiles végétales pures (HVP). Lors de la présentation du projet, le 10 décembre, dans les locaux de la mairie de Villeneuve-sur-Lot, il a ainsi lancé un appel à adhésion aux collectivités territoriales désireuses d’alimenter leur parc avec de l’HVP.
Officiellement lancée le 10 décembre, l’association doit notamment servir à accompagner les collectivités dans la démarche. Pôle d’expérimentation, elle doit aussi être un lieu de ressources et d’échanges entre les utilisateurs, les centres de recherche, les industriels et les pouvoirs publics, de façon à optimiser les conditions techniques, économiques et financières de l’huile végétale pure.
Le levier fiscal
« L’autre objectif consiste à être le plus nombreux possible pour obtenir une fiscalité plus incitative en faisant baisser la TVA sur ce biocarburant de 19,6% à 5,5% », a précisé Jérôme Cahuzac devant une vingtaine de personnes, représentant des collectivités mais aussi des associations.
Fort de quatre ans d’expérimentation d’alimentation de la flotte des bennes à ordure de la communauté de communes du Villeneuvois (CCV; 10 communes ; 41 100 hab.) avec 100% d’HVP, l’élu fait la promotion d’un « nouveau modèle économique permettant de soutenir les filières agricoles locales. Il s’agit de planter du tournesol dans des terres agricoles en friche ».
Selon Frédéric Perrin, ingénieur et chargé de projet à l’Institut français des huiles végétales pures, basé à Agen, le bilan est plutôt positif : « On n’a pas eu de casse moteur, ni de panne technique particulière. On a pu constater, suivant les paramètres utilisés, une diminution de 20 à 70% de la charge polluante, notamment en CO2 », a-t-il affirmé.
A ce jour, une quinzaine de collectivités, dont les conseils généraux de Dordogne, du Gers et du Lot-et-Garonne, ont exprimé leur intérêt pour adhérer. Le Gers et le Lot-et-Garonne vont d’ailleurs expérimenter l’HVP pour leur parc de véhicules en 2010.
Parmi les adhérents vont également figurer les agglomérations d’Agen, de Dax, et de Montauban. A l’instar de la CCV, l’agglomération de Montauban (Tarn-et-Garonne) consomme 50 000 litres de HVP pour alimenter son parc de bennes à ordures.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP