Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Technologies de l'Information et de la Communication

La Moselle finance sa propre artère haut débit

Publié le 13/07/2004 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le département de Moselle va construire à ses frais sa propre artère à très haut débit « pour favoriser le développement rapide des télécommunications à haut débit sur tout le territoire mosellan et éviter la « fracture numérique ».

Les travaux d’un montant de 55 millions d’euros (pour une enveloppe votée de 83 MEUR sur 5 ans) ont été confiés à Sogea-Alcatel et Alcatel-CIT pour la construction d’une boucle de 900 km qui ne devrait laisser aucune des 730 communes mosellanes à moins de 15 km d’un point de raccordement.

Le département sera propriétaire de cette artère et la louera aux opérateurs, a précisé, le sénateur Philippe Leroy (UMP), président du conseil général de Moselle, ajoutant que « France Télécom avait essayé de freiner cette démarche ».

La totalité de l’infrastructure devrait être mise en service fin 2006 et 95% de la population mosellane pourra y avoir accès, dans la mesure où l’artère sera raccordée d’office aux 96 collèges, 58 zones d’activités économiques, aux têtes de réseaux câblés et à une cinquantaine de centraux téléphoniques.

D’autres départements ont entamé une démarche de ce type, selon le conseil général, comme le Tarn, l’Ain ou la Manche.

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Moselle finance sa propre artère haut débit

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement