Environnement

Inventaire des 186 anciennes mines d’uranium en France

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le premier inventaire des mines d’uranium exploitées en France entre la seconde guerre mondiale et la fermeture du dernier site en mai 2001 est publié jeudi par l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire. Cet inventaire, réalisé à la demande du ministère de l’Ecologie, vise à informer les pouvoirs publics et la population sur ces anciennes mines.

186 sites miniers d’uranium sont répertoriés sur 25 départements. Certains ont entraîné des modifications significatives de la radioactivité dans l’environnement.

Des fiches détaillent pour chaque site la date de début d’exploitation, de fin d’exploitation, l’existence ou non d’un stockage de résidus de traitement sur le site, le traitement éventuel des eaux, l’utilisation actuelle pour d’autres usages…

Le programme « MIMAUSA » (mémoire et impact des mines d’uranium) prévoit dans l’avenir de conduire des études spécifiques sur les sites sur lesquels une contamination plus marquée est observée.

L’inventaire complet (238 pages) est disponible sur le site internet.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP