Autopartage

Après Paris, le Grand Lyon lance son dispositif de véhicules électriques en libre-service

Par • Club : Club Techni.Cités

Grand Lyon

Le 10 octobre a été lancé Bluely, le système d’autopartage lyonnais. Il démarre avec 130 voitures électriques, les « bluecars » du groupe Bolloré, disponibles dans 50 stations équipées de 250 bornes de charge.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le dispositif « one way » permet une totale liberté de déplacement en trajet unique : le véhicule peut être déposé dans une station différente de celle où il a été pris.

Une régulation de la flotte 24h/24 – La gestion du service est dotée d’une informatisation de pointe pour simplifier la vie des utilisateurs de ce « velov’ à quatre roues » selon la formule de Gérard Collomb, président du Grand Lyon.

Le gestionnaire garantit que, malgré les trajets asymétriques, les utilisateurs « pourront trouver un véhicule propre, rechargé et en parfait état de fonctionnement quand et où ils en ont besoin ». Une équipe de salariés de Bolloré assurera la régulation de la flotte de véhicules en stations, pour équilibrer l’offre, 24h/24 et 7 jours/7.

Avec une autonomie de 250 km en cycle urbain (150 km hors ville), la voiture répond largement aux usages quotidiens moyens et bénéficie d’une batterie lithium métal polymère (LMP), la technologie propriétaire de Bolloré permettant une capacité de stockage d’énergie importante.

Energie 100% hydroélectrique – En outre, l’électricité chargée en station est 100% verte d’origine hydroélectrique fournie par laCompagnie Nationale du Rhône (CNR). En 2014, Bluely déploiera une nouvelle vague de 50 stations et de 120 véhicules Bolloré ainsi que 40 Renault Twizy sur Lyon et Villeurbanne.

L’objectif de rentabilité du service est fixé à 7000 abonnés d’ici trois ans, mais Vincent Bolloré mise sur un chiffre bien supérieur : « l’utilisation de notre service coûte environ 70 euros par mois en moyenne contre 300 à 400 euros pour une voiture personnelle ».

Une bonne affaire pour le Grand Lyon ? – Bolloré versera au Grand Lyon, au titre de la redevance pour occupation du domaine public, 100 euros par an et par emplacement, soit 25 000 euros par an en l’état actuel du parc, auxquels s’ajouteront 1,5% du chiffre d’affaire réalisé par Bluely.

Rappelons que Autolib’, après un an et demi d’expérience à Paris et banlieue, compte 800 stations, 1800 véhicules et 80 000 abonnés, dont 35 000 abonnés/an.

Pour l’utilisateur lyonnais, les tarifs proposés sont les suivants :

  • 19,90 euros pour l’abonnement mensuel + 7 euros/30 minutes,
  • 99 euros pour l’abonnement annuel (avec 50 réservations offertes) + 6 euros/30 minutes.
  • Une utilisation « découverte » sans abonnement est possible pour 9 euros/30 mn.
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Covid – Eolien – Méthanisation – Biodiversité… toute l’actu de la semaine

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 19 au 25 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

  • La gratuité des transports publics, coûte que coûte

    Une vingtaine de maires ayant proposé la gratuité des transports publics lors de la campagne électorale ont été élus. Face à une crise sanitaire qui complique la mise en place de cette mesure, les élus affichent leur détermination, tout en avançant pas à pas. ...

  • Gestion de crise : choisir le bon système d’alerte

    Le système d’alerte et d’information des populations, qui s’appuie encore trop largement sur un réseau de sirènes, est dépassé, concluait la commission d’enquête du Sénat sur l’incendie de Lubrizol en juin dernier. Le Gouvernement devrait annoncer dans ...

  • A la SNCF, l’écologie devient une arme concurrentielle

    Avant l’ouverture des TER à la concurrence, la SNCF lance le programme Planeter, avec l’ambition de mieux organiser la circulation des 8 200 trains pour produire plus d’offre de transport régional et surtout, réduire les émissions de CO2 de 100 000 tonnes en ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP