Environnement

Haute-Garonne: 11 maires anti-OGM se fédèrent en association

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Onze maires, menés par celui de Bax (Haute-Garonne) Philippe Bedel, poursuivi début août par l’Etat pour avoir pris un arrêté anti-OGM dans sa commune, se sont constitués en association, afin de lutter plus efficacement contre l’implantation de parcelles transgéniques.

Baptisée Champ libre, cette association vise à « informer, coordonner les moyens et prendre les mesures utiles pour pérenniser l’agriculture de qualité, qu’elle soit biologique, labellisée ou conventionnelle, face aux problèmes de dissémination transgénique ».

Parmi les 11 mairies adhérant à Champ libre, 10 représentent de petites communes de Haute-Garonne, la onzième, Mouchan, est située dans le Gers. Egalement poursuivie par l’Etat, cette dernière a finalement eu gain de cause, la cour administrative d’appel de Bordeaux ayant confirmé en février la validité de son arrêté municipal anti-OGM.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : manager les agents publics à l'heure du confinement

de La Rédaction de La Gazette

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP