Rentrée des classes : le maire cadenasse l'entrée d'écoles pour dénoncer la fermeture d'une classe
Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Rentrée des classes : le maire cadenasse l’entrée d’écoles pour dénoncer la fermeture d’une classe

Education

Rentrée des classes : le maire cadenasse l’entrée d’écoles pour dénoncer la fermeture d’une classe

Publié le 02/09/2004 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le maire de Courcelles-lès-Lens (Pas-de-Calais) a cadenassé jeudi les grilles des cinq écoles de sa commune pour protester contre la fermeture d’une classe élémentaire.

Ernest Vendeville, maire sans étiquette de cette petite ville durement frappée par la fermeture de la fonderie Metaleurop Nord en janvier 2003, a dénoncé devant la presse « la façon dont l’Education nationale joue avec l’éducation de nos enfants ».

Selon lui, l’Etat s’était engagé à ne pas modifier la carte scolaire afin que « les enfants retrouvent une certaine quiétude dans le drame social que viennent de subir leurs parents ».

Soutenu par une partie des parents d’élèves, le maire n’a pas précisé combien de temps les cinq écoles maternelles et élémentaires de la commune resteraient inaccessibles.

Le site de Metaleurop Nord, installé sur la commune voisine de Noyelles-Godault, employait 830 salariés.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rentrée des classes : le maire cadenasse l’entrée d’écoles pour dénoncer la fermeture d’une classe

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement