Géothermie

Le sous-sol alsacien passionne les investisseurs

| Mis à jour le 09/10/2013
Par • Club : Club Techni.Cités

En cumulant les autorisations de prospections actuellement en cours pour des forages de prospection d’hydrocarbures et pour la géothermie, on constate que près de la moitié de la superficie alsacienne est ou sera sondée pour y trouver de l’énergie. Le renchérissement des cours du pétrole et une particularité géologique expliquent cet intérêt.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

La présence d’hydrocarbures dans le sous-sol alsacien n’est pas un scoop : l’extraction à Merkwiller-Pechelbronn n’a cessé dans les années 50 que faute de rentabilité. Les réserves sur ce site existent pourtant mais les quelques puits en activité ne sortent de quoi remplir quelques camions citernes par an. Mais les six autorisations de prospection délivrées par le gouvernement pour des surfaces cumulées d’environ 4 500 km² au total changent la donne.

Le Journal officiel du 7 septembre a publié le dernier arrêté en date, celui confié à Bluebach ressources (filiale du norvégien Moore Energy) et au français Geopetrol, PME qui a racheté de petits forages à Elf, notamment, dans les années 1990. « Le baril de pétrole valait 16 $ à l’époque, il est autour de 110 aujourd’hui et l’extraction redevient rentable en Alsace », souligne un observateur du dossier.

Reste à trouver du pétrole en quantité suffisante. La multiplication des forages inquiète les écologistes qui craignent que les prospecteurs ne soient à la recherche discrète de gaz de schiste. Les ministères du redressement productif et de l’Ecologie répondent en indiquant « que la fracturation hydraulique reste prohibée ».

L’eldorado de l’eau souterraine – Autre prospection, moins polémique et plus prometteuse : la géothermie va connaître un grand développement dans la région de Strasbourg dès 2014/2015. Le groupe français Fonroche (Pau) va démarrer les forages aux abords de la ville et indique que le potentiel permettra « de couvrir à terme 80 % des besoins en eau chaude de l’agglomération. Quatre puits vont être équipés en 2014, pour 57,2 M€ d’investissements », indique la PME. Electricité de Strasbourg (ES), filiale d’EDF, démarre des forages au sud de l’agglomération.

« L’Alsace possède une particularité géologique qui permet de trouver de l’eau à plus de 150 degrés dès 3 000 mètres de profondeur, contre 7 000 à 7 500 mètres en général », indique le ministère de l’Ecologie.

Une technique maîtrisée – Mais si personne ne met en cause la pertinence d’exploiter à grande échelle le fantastique potentiel de cette énergie renouvelable, les dégâts causés par des forages mal maîtrisés à Bâle ou Lochwiller (Bas-Rhin) ont de quoi inquiéter.

Les opérateurs rappellent qu’ils s’appuient sur l’expérience acquise à Soultz-sous-Forêts, site pilote d’envergure internationale, qui offre expérience et maîtrise des techniques de forage. Les premières livraisons d’eau chaude géothermique sont attendues à Strasbourg début 2015. D’ici là, d’autres autorisations devraient être délivrées bien au-delà de l’Alsace. Le ministère de l’Ecologie signale que 14 autres demandes de forage ailleurs en France sont en cours d’examen.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Retenue d’eau illégale : la justice casse le barrage de Caussade

    La Cour administrative d’appel de Bordeaux a confirmé, le 23 février, l’illégalité du barrage de Caussade (Lot-et-Garonne). Motif : l’incompatibilité avec les objectifs de maintien du bon état des eaux du schéma directeur d’aménagement et de gestion des ...

  • Loi anti-gaspillage : ce qui a changé au 1er janvier 2021

    Plusieurs dispositions de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire sont entrées en vigueur ou sont en consultation. L’occasion de faire le point sur l’application de cette loi et ce qui a évolué au 1er janvier dernier. ...

  • La REP tabac avance clopin-clopant

    Les collectivités pourront prochainement bénéficier de soutiens financiers des cigarettiers pour financer le nettoiement des mégots abandonnés sur le domaine public… à un niveau qui est loin des espérances pour 2021 et 2022. L’éco-organisme représentant ...

  • Scot : deux ordonnances pour moderniser et rationaliser la hiérarchie des normes

    Les deux ordonnances du 17 juin 2020 étaient prévues depuis la promulgation de la loi n° 2018-1021 du 28 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique. Elles résultent de l’habilitation donnée par le Parlement au ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP