Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Club prévention sécurité]

L’Essonne en campagne contre les clichés sur la prostitution

Publié le 08/10/2013 • Par Sabine Blanc • dans : Régions

Des affiches seront collées sur les abris-bus à partir du 14 octobre qui placent les prostituées en position de victime. Une proposition de loi portée par la conseillère et députée socialiste Maud Olivier, qui préconise la pénalisation des clients, devrait être examinée fin novembre à l'Assemblée nationale. Un texte très décrié qui rencontre l'hostilité des "travailleurs du sexe".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil général de l’Essonne lance à partir du 14 octobre une campagne de prévention contre la prostitution, qui sera présente sur les abribus. L’objectif est de casser les clichés sur cette activité qui concerne 40 000 personnes en France, dont 95% de femmes, mais dont 99% des clients sont des hommes.

Elle met en scène une jeune femme sur un lit, « votre voisine, votre fille, votre soeur, votre collègue, celle (ou celui) que vous croisez au coin de la rue ». « Vous croyez que ça me fait plaisir ? », interroge-t-elle. L’affiche apporte une réponse : « Si elles le pouvaient, 92% des victimes sortiraient de cet engrenage. Ni un choix, ni une solution, la prostitution est une violence faite à tous ceux qui la subissent. Refusons la marchandisation des corps. »

[Pour lire la suite de cet article, réservé aux abonnés du Club prévention sécurité de la Gazette, inscrivez-vous à l’offre gratuite d’un mois…]

 

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Essonne en campagne contre les clichés sur la prostitution

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement