Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Chirac et Villepin pour une « nouvelle étape » contre la délinquance

Publié le 09/11/2004 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le président Jacques Chirac, renouant avec un des thèmes majeurs de la campagne présidentielle, a appelé lundi à Nîmes (Gard) à passer à une « nouvelle étape » dans la lutte contre la délinquance, proposant un arsenal de mesures allant de la « tolérance zéro » dès l’école à un meilleur suivi des auteurs de crimes sexuels.
Après de premiers succès globaux contre l’insécurité (-0,5% en 2002, -3,38% en 2003 et -4,52% pour les dix premiers mois de 2004), « il faut maintenant aller plus loin », a estimé Jacques Chirac.

Le chef de l’Etat a insisté sur le fait que « c’est d’abord à l’école et grâce à l’école que nous ferons reculer la violence dans la société », alors que les violences dans les collèges et lycées ont augmenté de 12% en 2003-04 avec quelque 80.000 actes de violence.

Il a ainsi fixé pour objectif de « réduire massivement, avant la fin de la législature, le nombre d’incidents graves recensés dans les établissements scolaires ».

Face à l’insécurité, Jacques Chirac a prôné une fermeté sans faille. « Le premier enjeu, c’est la tolérance zéro face à la délinquance et notamment la petite délinquance », a-t-il dit.

Dans le même domaine, il a demandé au gouvernement de présenter « rapidement » en Conseil des ministres « un plan d’action contre l’immigration irrégulière ».

Mais parallèlement, le président de la République a aussi préconisé « le développement d’une politique ambitieuse de prévention ».

Se faisant l’écho d’affaires qui ont fortement ému l’opinion publique, il a demandé de ne plus laisser sans suivi les auteurs de crimes sexuels une fois sortis de prison. Il a ainsi proposé de créer un « nouveau type d’établissement », à mi-chemin entre prison et hôpital psychiatrique.

Il a également demandé aux parquets de requérir « systématiquement la prison ferme » contre les récidivistes condamnés une première fois avec sursis.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Chirac et Villepin pour une « nouvelle étape » contre la délinquance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement