logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/19891/letat-fait-un-geste-pour-la-seconde-phase-du-tramway-de-bordeaux/

TRANSPORTS
L’Etat fait un geste pour la seconde phase du tramway de Bordeaux
Claudia Courtois | A la une | Actualité Club Techni.Cités | France | Publié le 15/11/2004

Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), peut être satisfait : il vient d’apprendre, par une lettre du premier ministre reçue le début novembre, l’engagement de l’Etat pour le financement de la seconde phase du tramway de Bordeaux. « J’ai le plaisir de vous annoncer que (…), d’ores et déjà, une enveloppe de 20 millions d’euros sera dégagée en 2005 pour concrétiser cet engagement », lui a écrit Jean-Pierre Raffarin. Déjà, à l’occasion des Journées des communautés urbaines le 21 octobre dernier à Lille, Jean-François Copé, ministre délégué à l’Intérieur, avait laissé entendre une intervention de l’Etat dans les projets de transports en commun en site propre (TCSP [1]) en cours.
On ne sait pas si ce « geste bordelais » va concerner d’autres villes. Alain Juppé, lui, espère d’autres subventions. Dans le calcul initial du coût de la seconde phase du tram (près de 700 millions d’euros), la CUB souhaitait une participation de l’Etat de 106 millions. En attendant, elle a signé récemment une convention financière avec Dexia-Crédit local pour un prêt de 100 millions d’euros. Quelques mois auparavant, elle avait contracté le même type de convention avec la CDC pour un montant de 60 millions. « Mais, rappelle sans cesse le président de la CUB, des prêts se remboursent et pèsent sur les finances d’une collectivité à la différence des subventions. »