Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Citoyenneté

Le Bas-Rhin reprend l’accueil des mineurs étrangers isolés

Publié le 07/10/2013 • Par avec l'AFP Sophie Le Gall • dans : Actu prévention sécurité, Régions

Le conseil général du Bas-Rhin a mis fin lundi 7 octobre à la suspension de l'accueil des mineurs étrangers isolés, assurant avoir reçu des garanties de la part de l'Etat pour faire face à la saturation de ses capacités de prise en charge.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le président de la collectivité, Guy-Dominique Kennel (UMP), avait signé un arrêté de suspension à la mi-septembre, jugeant être dans l’incapacité de surmonter l' »explosion » des arrivées de mineurs étrangers (MIE) dans le département.

Il déplorait par ailleurs que d’autres départements « refusent d’accueillir les mineurs isolés étrangers » entrant en France par le Bas-Rhin, alors que l’Etat a fixé un quota par département et un mécanisme de répartition.

Assurance de l’Etat – Mais M. Kennel a annoncé lundi 7 octobre qu’il révoquait son arrêté, après que l’Etat lui a assuré que tous les jeunes arrivant dans le Bas-Rhin d’ici fin 2013 seraient réorientés vers d’autres départements, a indiqué le conseil général dans un communiqué.

Dans ce même communiqué, le conseil général assure que « l’Etat s’est engagé à revoir sa vision des affectations par département ». Pourtant, du côté du ministère de la Justice, la réponse est ferme : le nouveau dispositif national de mise à l’abri, d’évaluation et d’orientation des jeunes isolés étrangers est nullement remis en cause, « l’Etat applique le protocole tel que défini dans la circulaire du 31 mai 2013, il n’y a aucune modification de ce point de vue.  L’effectif de MIE à prendre en charge par département reste bien proportionnel au nombre de jeunes de moins de 19 ans qui vivent dans ce département ». 

Il y a eu 405 arrivées de mineurs isolés étrangers en 2012 dans le Bas-Rhin, et près de 180 de janvier à mi-septembre 2013, selon le conseil général. En 2012, le département a consacré 10 millions d’euros à l’accueil de ces mineurs.

Régions

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Bas-Rhin reprend l’accueil des mineurs étrangers isolés

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement