Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Congrès des maires – SMCL 2004 – Ouverture des marchés de l’énergie : les collectivités attentistes

Energie

Congrès des maires – SMCL 2004 – Ouverture des marchés de l’énergie : les collectivités attentistes

Publié le 16/11/2004 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Parmi les clients industriels « éligibles », c’est-à-dire libre de faire appel aux autres fournisseurs que EDF et GDF, la moitié a fait jouer la concurrence dans le domaine de l’électricité et un tiers y a recouru dans le secteur du gaz, selon les dernières données de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Les collectivités, éligibles depuis les 1er juillet dernier, goûtent en revanche aux « charmes de l’inaction », relève Michel Lapeyre, commissaire à la CRE. Les incertitudes juridiques et la perspective d’une hausse des prix de marché expliquent cet attentisme, particulièrement marqué dans les communes rurales. Cas concret : dans l’hypothèse d’une baisse de prix de 5 % du kilowattheure, une commune du Cher de 313 habitants économiserait 67,5 euros par an sur la fourniture de courant. « Même pas de quoi payer un gueuleton au conseil municipal ! », observe Dominique Bulteau, président du Syndicat d’électricité du Cher. Même si le marché libéralisé ne laisse guère espérer de gains, les collectivités ont tout intérêt à établir un état des lieux de leurs consommations énergétiques : rationaliser les abonnements permet déjà de réaliser des économies, sans même aller jusqu’à l’organisation d’un appel d’offres, souligne Bruno Johannès, directeur adjoint de l’association Service Public 2000.

Thèmes abordés

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Congrès des maires – SMCL 2004 – Ouverture des marchés de l’énergie : les collectivités attentistes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement