Transports publics

L’AFITF va engager plus de 686 millions d’euros dans des projets de TCSP

Par • Club : Club Techni.Cités

L’Agence de financement des infrastructures de France (AFITF) a réuni son conseil d’administration le 3 octobre dans le but de statuer sur les différents scénarios envisagés, en matière de stratégie d’investissement dans les transports publics.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

30 milliards d’euros d’ici 2030 – C’est le scénario numéro 2 qui a retenu l’attention de l’AFITF, tel que l’avait proposé la Commission « Mobilité 21 ». A savoir, un programme de nouveaux projets nécessitant un investissement d’environ 30 milliards d’euros à l’horizon 2030.

Dans l’immédiat, il s’agit surtout de compenser le manque à gagner pour l’AFITF, et son corollaire, les collectivités locales, suite au report de l’entrée en vigueur de l’écotaxe poids lourds au 1er janvier 2014 (NDLR : au lieu du 1er octobre 2013).
Pour mémoire, et comme l’a souligné dernièrement Bertrand Pancher, député de la Meuse, et membre de la Commission du Développement durable et de l’aménagement du territoire à l’Assemblée nationale, le produit attendu de cette taxe était de 400 millions d’euros pour abonder le budget 2014 de l’agence. Il a donc été décidé, lors de ce conseil, de dégager des autorisations d’engagement complémentaires, suite à la récente décision modificative du budget.

Trains d’équilibre du territoire – Autre décision : l’approbation de la convention de financement du renouvellement du matériel roulant des trains d’équilibre du territoire (TET).
Dans le cadre de la convention tripartite – Etat, SNCF, AFITF – signée il y a quelques jours, 510 millions d’euros vont être ainsi mobilisés pour remplacer les anciennes rames Corail Teoz ou Lunea. En principe, la desserte du territoire national, qui ne bénéficie pas de la grande vitesse, devrait voir sa qualité de service améliorée.

Cinq TCSP sur le point d’être lancés – Dernier point, le conseil d’administration de l’AFITF a décidé de financer cinq projets de TCSP, dans les agglomérations de Lorient, Montpellier, Montbéliard, la Réunion Est et Brive.
Il s’agit de la mise en œuvre de systèmes de transport qui avaient été retenus dans le cadre du 2è appel à projets TCSP.

Montpellier se taille la part du lion, avec un budget de 31,42 millions d’euros pour le financement de sa cinquième ligne de tramway. Les quatre autres opérations sont des lancements de BHNS : Lorient (5,58 millions d’euros), Montbéliard (13,42 millions d’euros), Brive (70 000 euros) et la Réunion Est (7,96 millions d’euros).

Intermodalité – Globalement, en intégrant la future mise en œuvre de l’autoroute ferroviaire Atlantique, et la poursuite des études relatives au projet de liaison fluviale à grand gabarit Seine Amont, entre Bray-sur- Seine et Nogent-sur-Seine, les autorisations d’engagement s’élèvent à 686 millions d’euros.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP