Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie

Le gouvernement renonce à fermer les agences de développement économique

Publié le 03/10/2013 • Par Cédric Néau • dans : France

Jean-Marc Ayrault a annoncé au Cner sa décision de ne pas réduire le nombre d’agences de développement économique, comme le préconisait un rapport publié au printemps. Les agences respirent, sans apaiser leurs inquiétudes sur les évolutions de leurs rôles et de leurs financements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Cner a été entendu par le gouvernement. Les 110 agences de développement économique représentées par le Conseil national des économies régionales ne seront pas réduites à 22, comme le suggérait une proposition du rapport Demaël, Jurgensen et Queyranne présentée en juin 2013.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a ainsi déclaré par écrit au Cner le 23 août dernier « ne pas retenir la proposition », selon un communiqué du Conseil diffusé seulement le 3 octobre.

 Incohérence des propositions – Suite aux déclarations le 15 juillet dernier d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, qui se montrait favorable à cette mesure, le CNER avait interpellé le lendemain par courrier le Premier ministre sur « l’incohérence de cette proposition qui, tout en suggérant de supprimer les agences de proximité, incitait les agences régionales à créer des relais de proximité – ce qui revenait, in fine, à défendre l’organisation actuelle du réseau des agences de développement économique », écrivait l’organisme.

Pas d’annonce au congrès du Cner – Le Conseil a donc su convaincre, mais a voulu, semble-t-il, garder le triomphe modeste en n’évoquant pas cette victoire lors de son congrès annuel les 19 et 20 septembre à Lisieux (Calvados) : « Nous ne voulions pas l’annoncer alors que nous attendions des ministres, notamment Marylise Lebranchu (ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, ndlr) », assure-t-on au Cner. « Mais les agences de développement et les comités d’expansion économique avaient déjà été informés de la décision de M. Ayrault », rassure le Cner. D’autant que finalement, aucun ministre n’a fait le déplacement à Lisieux.

Préoccupations inchangées – Ces élégances diplomatiques paraissent bien loin des préoccupations des agences. Lors de leur congrès, elles ont surtout cherché à mieux connaître le périmètre de leur action dans le cadre de la réforme de la décentralisation et à diversifier ses modes de financements.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le gouvernement renonce à fermer les agences de développement économique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement