Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Communication politique

Influence des maires sur les réseaux sociaux : polémique et proximité pour mieux régner

Publié le 03/10/2013 • Par Virginie Fauvel • dans : France

A quelques mois des municipales, un baromètre mesure l'influence des maires des 30 plus grandes villes de France sur les réseaux sociaux. Christian Estrosi (Nice) divise l’opinion et arrive en tête avec ses polémiques sur les Roms. Suivent Alain Juppé (Bordeaux) et Gérard Collomb (Lyon) dont les stratégies de communication sont plus locales. Curieusement, Nantes, très active sur les médias sociaux, voit son maire, Patrick Rimbert quasi absent (29ème position).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

A quelques mois des prochaines élections municipales, et alors que l’on garde en mémoire le tour de force 2.0 de Barack Obama et les campagnes numériques de nos candidats à la présidentielle française en 2012, un baromètre révèle que :

  • 56.7% des maires ont un compte Facebook,
  • 56.7% ont un blog,
  • 53.3%, ont un compte Twitter.

Globalement 76,7% sont présents sur les médias sociaux. Et voici leur classement sur une carte de France. 

 

Copie de Maires-influencers

Provoquer, ça paye – Augure (1) qui a réalisé le baromètre analyse que le maire de Nice, hyperactif sur les médias sociaux, a recours à un style provocateur sur des sujets polémiques. « Le style divise l’opinion mais suscite l’intérêt pour ses profils 2.0 ». Rappelant que l’un de ses post Facebook au sujet des Roms a généré plus de 3000 likes, près de 1600 commentaires et plus de 1000 partages.  

Effet boule de neige, dès le 30 septembre 2013, Christian Estrosi n’aura pas manqué l’occasion – et sera le seul a l’avoir fait – de partager cette victoire sur Facebook, récupérant au passage , 1355 like, 177 partages et 115 commentaires (le 3 octobre à 13h24) . 

 

Contrairement à celle de Christian Estrosi, la stratégie d’Alain Juppé mise sur la proximité. « Tel un ambassadeur, il communique moins pour donner son opinion que pour évoquer les sujets et les projets qui rythment la ville de Bordeaux », indique la communiqué d’Augure. Idem pour Gérard Collomb, qui revêt sa casquette de maire de Lyon dès qu’il s’exprime sur Facebook ou Twitter. 

Cohérence entre la présence numérique des villes et celle de leurs maires – Autre enseignement intéressant de l’étude : si la présence digitale des maires de Bordeaux et de Lyon est en adéquation avec celle de leur ville, le baromètre Augure souligne de sérieux écarts entre l’activité de certains maires et celle de leur ville sur les médias sociaux :  

  • Nice est absente du top 5 des villes les plus actives sur les médias sociaux alors que Christian Estrosi est en tête du baromètre Augure.
  • Toulouse, régulièrement dans le top 3 des villes les plus actives voit son maire Pierre Cohen arriver en 21ème position.
  • Nantes est très active sur les médias sociaux alors que son maire Parick Rimbert en est pratiquement absent (29ème position).
  • Malgré le peu d’activité de Martine Aubry sur son compte Twitter, elle compte près de 120 000 followers, alors que le compte de la ville de Lille, bien que plus actif, n’en compte que 3000.

L’UMP truste le podium – Le baromètre propose aussi une lecture des résultats par couleur politique.  Ce qui permet de twitter à Fred Crouzet, journaliste, rédacteur en chef, agence Objectif Une : 

Capture d’écran 2013-10-03 à 13.41.50Quoiqu’il en soit, à 5 mois des prochaines élections municipales, les luttes d’influence sur les réseaux sociaux ne font que commencer. 

Cet article est en relation avec le dossier

Notes

Note 01 éditeur des logiciels de gestion des RP et de la réputation Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Comment rendre sa communication interne efficace ?

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Influence des maires sur les réseaux sociaux : polémique et proximité pour mieux régner

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement