logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/197170/negociations-climatiques-les-villes-piaffent-dimpatience/

ECOCITY
Négociations climatiques : les villes piaffent d’impatience
Jacques Le Brigand | A la une | actus experts technique | Publié le 27/09/2013 | Mis à jour le 08/10/2013

Le temps long des négociations climatiques entre Etats ne se concilie pas avec l'urgence des actions à mener à l'échelon local. Lors d'un débat, jeudi 26 septembre, organisé dans le cadre du sommet mondial Ecocity à Nantes, les villes ont rappelé leur volonté de peser davantage sur la gouvernance mondiale de l'environnement.

Si le sommet de la Terre de Rio en 1992 a reconnu l’importance des autorités locales pour le soutien au développement durable, réaffirmée avec davantage de conviction l’an passé lors de Rio+20, celles-ci ont néanmoins toujours du mal à se faire entendre.

Pas voix au chapitre – Grosso modo, leur légitimité est acquise lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre des programmes visant à remplir les objectifs nationaux. Mais elles n’ont pas ou peu voix au chapitre au moment de l’élaboration des textes internationaux. « On nous donne 5 minutes à la fin de chaque conférence des Nations unies », se désole ainsi David Cadman, président du Conseil international pour les initiatives écologiques locales (ICLEI).

C’est un fait, les villes doivent jouer des ...

REFERENCES

Le site web d'Ecocity, sommet mondial de la ville durable, à Nantes du 25 au 27 septembre 2013.


POUR ALLER PLUS LOIN