Environnement

Risques naturels : le fonds « Barnier » mobilisable pour des acquisitions préventives

Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

Le fonds de prévention des risques naturels majeurs, instauré en 1995 par la loi « Barnier », peut désormais être mobilisé par les communes, les EPCI et l’Etat pour acquérir à l’amiable des biens fortement sinistrés par une catastrophe naturelle ou exposés à des risques naturels majeurs menaçant gravement des vies humaines. C’est le sens du décret paru le 15 janvier (en application de la loi sur les risques naturels et technologiques du 30/07/03), qui autorise également le financement d’études et de travaux dans les zones couvertes par un plan de prévention des risques (PPR). Les particuliers pourront en outre bénéficier de subventions dans le cadre de la mise en place des mesures de réduction de la vulnérabilité inscrites au PPR. Ce décret était particulièrement attendu dans le Gard, victime de graves inondations en septembre 2002 et décembre 2003. Le fonds « Barnier », qui dispose actuellement d’une centaine de millions d’euros, est alimenté par des prélèvements effectués sur les assurances habitation et automobile.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP