logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/196216/quel-avenir-pour-les-associations-de-surveillance-de-la-qualite-de-lair/

POLLUTION
Quel avenir pour les associations de surveillance de la qualité de l’air ?
Geneviève De Lacour | actus experts technique | Publié le 24/09/2013 | Mis à jour le 25/09/2013

La France compte 27 associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) sur son territoire, aux missions de plus en plus étendues mais dont le financement demeure incertain. Elles estiment qu’une rallonge budgétaire est indispensable à leur survie.

Le 11 septembre dernier, la Commission du développement durable de l’Assemblée nationale organisait une table ronde sur la pollution de l’air. Les participants ont questionné la survie financière des associations de surveillance de la qualité de l’air.

Régine Lange, présidente  de la fédération des AASQA, ATMO France, fait partie de ceux qui tirent la sonnette d’alarme. Et pourtant elle estime que « le mode de financement des AASQA est, avant tout, un avantage ». Car si l’Etat, les industriels et les collectivités locales sont les trois entités contributrices, «ce mode de financement tripartite, plus une gouvernance collégiale, confèrent à ...

REFERENCES