Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Contrats de Plan

Etat et régions se renvoient la balle sur le financement de la politique de la Ville

Publié le 18/09/2013 • Par Hugo Soutra • dans : Actu expert santé social, Actualité Club finances, France

banlieues_fotolia
Philippe Minisini - Fotolia.com
Sous l’égide du premier ministre et des présidents de conseils régionaux, l’élaboration des contrats de plan Etat/Régions (CPER) courant de 2014 à 2020 a débuté mardi 11 septembre. Les contrats de ville et donc la politique de la Ville – dont une partie doit être financée par l’Etat, les régions et les départements – sont inclus pour la première fois dans cette planification nationale. Au grand dam de certains acteurs locaux, qui craignent de devoir augmenter leur contribution dans une période budgétaire difficile.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment se répartiront les financements de l’Etat et des régions dédiés à la politique de la Ville jusqu’en 2020 ? C’est une des (nombreuses) questions qui devront être tranchées au cours des négociations des contrats de plan Etat/Régions (CPER)(1), entamées en milieu de semaine dernière et amenées à durer jusqu’au second trimestre 2014 – date où les arbitrages budgétaires définitifs doivent être rendus avant que leur signature n’intervienne au cours de l’été prochain.

Une contribution loin d’être anodine – En effet, ces documents de planification formalisent la part de chaque entité dans le financement national des principaux projets d’aménagement et de développement du territoire lancés entre 2014 à 2020. Dont, pour la première fois donc, les projets relevant ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Etat et régions se renvoient la balle sur le financement de la politique de la Ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement