Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Technologies de l'Information et de la Communication

Câble : Saint-Quentin-en-Yvelines fait jouer son droit de préemption

Publié le 28/03/2005 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Une première et une surprise : à Saint-Quentin en Yvelines, la vente des activités câble de France Télécom à Ypso (holding regroupant Altice, Cinven, France Télécom et Canal +) se heurte au droit de préemption de la communauté d’agglomération, qui envisage de racheter un réseau bien implanté et rentable. « Notre situation est exceptionnelle, souligne Yves Macheboeuf, vice-président de la communauté d’agglomération. Nous avons un taux de pénétration de 80 % et le chiffre d’affaires s’établit à 10 millions d’euros pour un bénéfice net de 4 à 5 millions ! » Avec ce « seuil de rentabilité très au-dessus de la moyenne », la collectivité souhaitait que le repreneur s’engage sur des développements d’avenir, tels que la téléphonie sur IP ou l’extension du réseau vers les zones d’activités… Le repreneur ayant refusé de le faire par écrit, la communauté d’agglomération a sauté le pas le 10 mars. « Nous avons un délai légal de deux mois pour confirmer. Donc, nous étudions ce qu’il est possible de faire, pour jouer notre rôle d’aménageurs. » Le rachat, comprenant la fibre optique et le réseau final en coaxial, ainsi que quelques équipements actifs, est estimé à 4,512 millions d’euros. Sauf défaillance de l’opérateur, rien ne change pour les 55.000 abonnés, la collectivité se disant prête « à assurer le service » si nécessaire. Pour trois ans maximum, le contrat de service devant être remis en concurrence à cette date.

Prochain Webinaire

Transition énergétique : comment Primagaz accompagne les collectivités locales

de PRIMAGAZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Câble : Saint-Quentin-en-Yvelines fait jouer son droit de préemption

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement