Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Administration et services publics

Pentecôte : réactions au Conseil régional de Picardie et au Conseil général du Nord

Publié le 26/04/2005 • Par La Rédaction • dans : France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Bernard Derosier, président (PS) du conseil général du Nord a annoncé, le 25 avril, qu’il accorderait « une autorisation exceptionnelle d’absence » à ses salariés le lundi de Pentecôte.

Les services du conseil général seront donc fermés le 16 mai, « à l’exception de ceux qui fonctionnent régulièrement les jours fériés ».

Bernard Derosier a estimé que l’augmentation de sept heures du temps de travail imposée par le gouvernement pour financer sa politique en faveur des personnes âgées et handicapées constituait « une injustice ». « Cette mesure ne repose que sur l’effort des seuls salariés, ce qui revient à faire en sorte que seulement 40% de la population fournit la quasi-totalité de l’effort de solidarité », a-t-il déploré.

En ce qui concerne le conseil régional de Picardie, Claude Gewerc, président (PS) a annoncé, le 25 avril, qu’il accorderait « un jour de congé exceptionnel » à ses salariés le lundi de Pentecôte.

Il entend ainsi « montrer au gouvernement que ce ne sont pas les seuls salariés de notre pays qui doivent payer le prix de l’absence de volonté de l’Etat en ce qui concerne le vieillissement des populations et l’aide à l’insertion des personnes handicapées ».

Claude Gewerc a jugé « profondément injuste et inégalitaire » la suppression du lundi de Pentecôte comme jour férié pour financer la politique en faveur des personnes âgées et handicapées, estimant que le gouvernement cherchait à « culpabiliser les salariés ». « La solidarité ne peut être assurée par des expédients ou la politique de la marche forcée: seul l’impôt ou les cotisations sociales permettent de garantir une solidarité vraiment nationale », a ajouté l’élu.

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pentecôte : réactions au Conseil régional de Picardie et au Conseil général du Nord

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement