Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Interview

Sébastien Pietrasanta : « L’annulation du fonds d’aide créé par la LFR de 2012 serait scandaleuse ! »

Publié le 09/09/2013 • Par Jacques Paquier • dans : A la Une finances, Actu experts finances

Stéphane Pietrasanta, maire d'Asnières-sur-Seine.
Stéphane Pietrasanta, maire d'Asnières-sur-Seine. SP
Le maire (PS) d’Asnières-sur-Seine, Sébastien Pietrasanta, ne décolère pas contre la perspective de voir le fonds d'aide de 50 millions d'euros supprimé par l'exécutif. Il s'inquiète des conditions fixées par l'Etat pour bénéficier de son aide, en matière judiciaire notamment.

Quel regard portez-vous sur l’annonce d’un fonds de 100 millions d’euros par an pour 2014, destiné à venir en aide aux collectivités titulaires de contrats d’emprunts toxiques ?

Cette annonce va dans le bon sens. Il s’agit, en réalité, du premier signe d’une réelle prise de conscience, par l’Etat, de la gravité de la situation. Mais j’ai, à ce sujet, plusieurs motifs d’inquiétude. En aucun cas ce nouveau fonds, de 100 millions d’euros annuels pendant 15 ans, qui devrait être mis en œuvre en 2014, ne doit se substituer au fonds de 50 millions d’euros voté dans le cadre de la loi de finances rectificative pour 2012. Ce dispositif aurait dû être opérationnel en 2013, or nous attendons toujours sa mise en place effective… Et pour cause, puisqu’il semblerait bien que ce fonds ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sébastien Pietrasanta : « L’annulation du fonds d’aide créé par la LFR de 2012 serait scandaleuse ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Philippe LAURENT

15/09/2013 04h11

S’agissant du fonds de 50 millions d’euros, c’est son financement même qui relève plutôt du scandale. Rappelons que ce fonds – qu’on souhaite mort-né – était alimenté à hauteur de 25 millions par un prélèvement sur les ressources de toutes les communes (au travers du reversement d’une partie du produit des amendes de police). La plupart des collectivités de France, même si elles ont été sollicitées, ont refusé de souscrire aux emprunts toxiques, qui étaient une solution pour certains de facilité. Et elles n’ont pas bénéficié des années à intérêts nuls que les collectivités, qui aujourd’hui se plaignent, ont connues. Il ne faudrait quand même pas retourner la lecture des évènements et sanctionner ceux qui ont su raison garder !
Philippe LAURENT
Maire de Sceaux
Président de la commission des finances de l’Association des maires de France

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement