Environnement

L’incinérateur de la communauté urbaine de Marseille contesté au tribunal administratif

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le feuilleton de l’incinérateur de la communauté urbaine de Marseille se poursuit. Le tribunal administratif pourrait en effet annuler pour vice de forme la délibération votée par le conseil communautaire le 20 décembre 2003 sur le principe d’une délégation de service public pour la construction et l’exploitation d’un incinérateur pour vingt ans à compter de sa mise en service industrielle. Lors de l’audience du 28 juin, le commissaire du gouvernement a conclu à un vice de forme, remarquant qu’une DSP de plus de vingt ans nécessitait un avis du trésorier payeur général, document que les élus ont reçu il y a seulement deux mois. Si le tribunal le suit, il ne statuera que sur un problème de technique juridique, mais les opposants à ce dossier tablent sur un nouveau retard dans ce dossier alors que le département, qui refuse tout projet d’incinération, met la dernière main au plan départemental d’élimination des déchets.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP