logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/191491/la-deputee-nathalie-nieson-preconise-une-nouvelle-politique-daide-aux-victimes/

SOCIAL
La députée Nathalie Nieson préconise une nouvelle politique d’aide aux victimes
Pascal Weil | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | Publié le 30/08/2013 | Mis à jour le 02/09/2013

Créer une « sur amende », contribution financière spécifique à la charge des auteurs d’infractions afin d’augmenter le financement de l’aide aux victimes. Telle est la mesure phare du rapport de la députée socialiste de la Drôme, Nathalie Nieson, remis fin juillet à la Garde des Sceaux, pour renflouer les caisses des associations, fragilisées par une baisse continue des crédits publics. Un document qui formule également plusieurs pistes pour améliorer la gouvernance de cette politique publique nationale.

Avec ses propositions, la députée Nathalie Nieson (PS) espère donner un nouveau souffle à l’aide aux victimes. Dans son rapport ministériel de 37 pages que la Gazette s’est procuré, remis le 24 juillet à la Garde des Sceaux, la députée de la Drôme avance 20 propositions, dont plusieurs d’ordre financier, destinées à impulser une nouvelle politique nationale d’aide aux victimes et à accroître les ressources des associations en prises à de lourdes difficultés financières.

Mesure phare et emblématique du rapport : créer une « majoration des amendes pénales ». En d’autres termes, faire participer les auteurs d’infractions condamnés, sur leurs propres deniers, au financement des actions d’aide aux victimes. Au-delà de cet enjeu financier, vital pour l’activité de ce secteur associatif, le ...