Environnement

Décharges illégales: l’Hérault et l’Aveyron en tête des mauvais élèves

| Mis à jour le 22/07/2013
Par • Club : Club Techni.Cités
print LinkedIn Google Plus

L’Hérault et l’Aveyron ont chacun plus de 30 décharges non autorisées et sont en tête des départements en infraction avec la réglementation dans ce domaine, selon un recensement des décharges illégales établi au 15 juin et publié par le ministère de l’écologie.

Au total, indique le ministère dans un communiqué, 693 décharges non autorisées étaient en fonctionnement contre 942 en septembre 2004.

Malgré cette amélioration globale, la situation « reste inacceptable dans une vingtaine de départements et l’effort doit être poursuivi dans près de 30 autres départements », ajoute le communiqué.

Dans sa première conférence de presse, le 23 juin le ministre de l’écologie, Nelly Olin, avait déclaré vouloir fermer toutes les décharges non autorisées mais n’avait pas fixé d’échéance.

Dans une circulaire du 4 juillet, publiée sur le site internet du ministère, elle engage les préfets « à agir avec la plus grande fermeté pour faire fermer les sites non autorisés qui fonctionneraient encore dans votre département ».

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP