Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Le président du conseil général du Gers dénonce « l’opacité » autour des OGM

Publié le 07/09/2005 • Par La Rédaction • dans : France

Philippe Martin, député et président PS du conseil général du Gers, dénonce dans un communiqué publié mardi, « le triple principe de risque, de prolifération et d’opacité » appliqué selon lui « dans le domaine des cultures commerciales d’OGM ».
Cette réaction intervient après que le Figaro a rapporté dans son édition de mardi que plus d’un millier d’hectares de maïs transgénique est cultivé cette année, dans le secret total, principalement par des agriculteurs du Sud-Ouest de la France.
Il demande au Premier ministre de « s’exprimer au plus vite » sur le sujet et au ministre de l’Agriculture de « lever le +secret semence+ en révélant le chiffre exact et les lieux d’exploitation de ces 1.110 hectares ».
L’élu socialiste rappelle qu’une mission parlementaire « vient officiellement de préconiser le triple respect des principes de précaution, de parcimonie et de transparence pour les expérimentations (d’OGM) en plein champ ». Il demande enfin « que l’Etat rende possible l’organisation d’un référendum citoyen sur cette question dans le Gers ». Le 18 août, le tribunal administratif de Pau a suspendu l’organisation pour octobre de ce référendum « jusqu’à ce qu’il soit statué sur sa légalité ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le président du conseil général du Gers dénonce « l’opacité » autour des OGM

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement