Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Justice

« Les postures ne font pas une politique pénale de prévention de la récidive » dénonce le sociologue Sébastian Roché

Publié le 21/08/2013 • Par Hugo Soutra • dans : Actu experts prévention sécurité

La réforme de la politique pénale préparée par la garde des Sceaux, Christiane Taubira, a été vivement critiquée par le ministre de l'Intérieur. Une attaque davantage politique que technique, selon le sociologue spécialiste de la délinquance Sébastian Roché, qui exige de Manuel Valls une réponse plus complexe que le classique "plus de sévérité" égale "moins de récidive."

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La bise agrémentée de rires complices entre le ministre de l’Intérieur Manuel Valls et la garde des Sceaux, Christiane Taubira, ont été photographiés sous tous les angles. Faisant une nouvelle fois état de leurs talents en communication politique(1), les deux poids lourds du gouvernement ont fait bonne figure lors de la rentrée gouvernementale du 19 août, pendant qu’une presse adepte de politique-spectacle spéculait sur la rivalité entre répressifs et droits-de-l’hommistes au PS.

Il faut dire que la divulgation de leur discorde sur l’un des dossiers-clés de la rentrée, l’épineuse question de la loi de politique pénale, a abondamment alimenté une actualité bien creuse en ce milieu du mois d’août. Opposant caricaturalement un Manuel Valls « fascisant » qui serait influencé ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les postures ne font pas une politique pénale de prévention de la récidive » dénonce le sociologue Sébastian Roché

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement